Si les études liées à la santé sont connues pour assurer des salaires confortables, certaines formations menant à un DEP, à un DEC ou à un baccalauréat
débouchent également sur des métiers très bien rémunérés. Voici un palmarès non exhaustif des métiers d’avenir les plus payants.

Chaudronnier

welding

  • Formation: Diplôme d’études professionnelles (DEP) en chaudronnerie (1 290 heures)
  • Salaire moyen hebdomadaire: 1 603 $ (selon Le palmarès des carrières)
  • Salaire moyen annuel d’un compagnon: 83 483 $ en 2014 (selon la Commission de la construction du Québec)
  • Taux de chômage : 7,1 %

Une fois leur DEP en poche, les futurs chaudronniers seront capables d’installer, d’assembler, de démonter, d’entretenir et de réparer des grues, des chaudières, des générateurs de vapeur, des tours, des cuves et des systèmes de récupération et d’évacuation pour des travaux de construction. Les diplômés pourront œuvrer dans des ateliers de chaudronnerie, des installations industrielles, des chantiers navals, des centrales de production d’électricité ou, plus généralement, dans le domaine de la construction.

Grutier

  • Formation: Diplôme d’études professionnelles (DEP) en conduite de grues (870 heures)
  • Salaire moyen hebdomadaire: 1 900 $ (selon Le palmarès des carrières)
  • Salaire moyen d’un compagnon: 73 444 $ en 2014 (selon la Commission de la construction du Québec)
  • Taux de chômage: 16,7 %

La grue est omniprésente sur les chantiers de construction, les sites industriels, dans les ports, les gares de marchandises ou encore les mines. Après leur DEP, les diplômés seront aptes, entre autres, à conduire et à manœuvrer des grues, à effectuer des travaux d’installation et d’assemblage, à charger et décharger des matériaux, à monter des structures sur des immeubles et à faire des inspections en tout genre avant les travaux. Le métier de grutier est considéré comme le plus payant dans le domaine de la construction.

Technicien en exploitation minière

  • Formation: Diplôme d’études collégiales (DEC) en exploitation – technologie minérale (3 ans)
  • Salaire moyen hebdomadaire: 1 549 $ (selon Le palmarès des carrières)
  • Salaire moyen annuel: 62 000 $ en 2014 (selon la Commission de la construction du Québec)
  • Taux de chômage: 7,7 %

Cette formation technique de niveau collégial offerte sur trois ans permet à ses diplômés de travailler au sein de compagnies pétrolières et minières, de sociétés d’experts-conseils et d’ingénierie, ainsi que dans des entreprises des secteurs de la fabrication ou encore de la construction. Les techniciens en exploitation minière superviseront les différents travaux sur les sites miniers tels que la planification du forage, le dynamitage, l’arpentage de la mine et l’extraction minérale.

Actuaire

  • Formation: Baccalauréat en actuariat
  • Salaire moyen hebdomadaire: 1 131 $ (selon Jobboom)
  • Taux de chômage: 1,1 %

Ferrés en estimation et en gestion des risques financiers, les actuaires sont des spécialistes des calculs financiers. Avec leur baccalauréat en main, les nouveaux diplômés seront en mesure d’analyser les marchés financiers, la conjoncture économique et la situation sociale de leurs clients afin d’évaluer et de mesurer les situations à risque financièrement. Les actuaires travaillent dans des cabinets d’experts-conseils, des entreprises d’assurances, des institutions financières, des sociétés de fiducie ou encore dans des organismes gouvernementaux.

Ingénieur informatique

  • Formation: Baccalauréat en génie informatique
  • Salaire moyen hebdomadaire: 1 148 $ (selon Jobboom)
  • Taux de chômage: 6,2 %

Étant donné la pénurie d’ingénieurs en informatique qui sévit au Québec, les perspectives d’emploi pour les nouveaux diplômés de ce domaine sont excellentes. Ils pourront travailler chez des fabricants de matériel informatique, dans des cabinets d’ingénieurs-conseils, dans des entreprises de logiciels ou de télécommunication. Après leur baccalauréat, les diplômés sont aptes à créer, à développer et à implanter des systèmes ou des programmes informatiques. Ils sont capables de concevoir des ordinateurs, du matériel informatique et des réseaux informatiques.

Sources: Les carrières d’avenir et Le palmarès des carrières

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!