Collaboration spéciale Pour assurer la quiétude des futurs propriétaires, un grand mur-écran de 15 mètres de remblais, garni de gazon et d’arbustes, sera érigé avec la collaboration d’un ingénier en acoustique afin de couper les bruits du chemin de fer situé non loin du nouveau quartier.

D’ici quelques années, un nouveau quartier verra le jour dans Pointe-aux-Trembles.

Sur le terrain laissé vacant par le Canadian National sur la rue Victoria, entre les 53e et 64e avenues, seront construites 468 unités résidentielles, sous le nom de Pointe Est. Celles-ci seront déclinées en 38 bâtiments de deux et trois étages et en 36 maisons de ville, donnant ainsi un nouveau visage à un secteur qui ne demandait qu’à être développé, selon le promoteur du projet, Jack Arduini.

«Les gens ont parfois une mauvaise impression de ce secteur de l’île, mais Pointe-aux-Trembles a beaucoup à offrir et a beaucoup évolué depuis quelques années, assure le directeur général du TG Beco. Il y a la proximité du fleuve et d’une multitude de parcs qui rendent l’endroit attrayant; sans parler de l’implantation à la gare de Pointe-aux-Trembles du futur train de banlieue de l’Est qui permettra de se rendre au centre-ville en quelques minutes.»

Le projet Pointe Est sera d’ailleurs situé tout près de cette gare, à 500 mètres du fleuve Saint-Laurent et à proximité du Parc-nature Pointe-aux-Prairies, d’une piste cyclable, de nombreuses écoles et d’un CLSC. Un parc et une piste cyclable seront également aménagés dans le quartier par le promoteur, qui mise beaucoup sur la localisation de son projet.

«Depuis que le projet a été mis en vente, celui-ci attire beaucoup de gens de la banlieue, comme Terrebonne, qui veulent se rapprocher de la ville et des gens de la ville qui veulent une certaine qualité de vie sans opter pour la banlieue, explique Jack Arduini. Pointe Est, c’est la tranquillité en ville.»

Pour être en harmonie avec les édifices du secteur, les bâtiments de Pointe Est possèderont deux ou trois étages et comprendront de 6 à 36 unités. Certaines auront leur propre entrée. Celles-ci se déclineront en studio et en condos d’une, de deux et de trois chambres et possèderont différentes configurations. Les maisons de ville, elles, feront partie de la deuxième phase du projet. C’est la firme d’architectes Alt & Agapi qui en signe le design.

Les bâtiments, qui portent tous des noms d’arbres et de fleur, seront entourés de grands terrains. Pour assurer la quiétude des futurs propriétaires, un grand mur-écran de 15 mètres de remblais, garni de gazon et d’arbustes, sera érigé avec la collaboration d’un ingénier en acoustique afin de couper les bruits du chemin de fer situé non loin du nouveau quartier. «On a voulu créer quelque chose d’intime et d’un peu plus haut de gamme de ce qu’on retrouve dans le secteur, mais ce, à prix abordable», ajoute le promoteur du projet.

La livraison des premières unités est prévue pour l’été 2013.

C’est situé où?

  • Sur la rue Victoria entre les 53e et 64e avenues, à Pointe-aux-Trembles
  • À proximité de la future gare de Pointe-aux-Trembles du train de banlieue de l’Est
  • Près du Parc-nature Pointe-aux-Prairies
  • À quelques minutes des commerces et services de la rue Sherbrooke

Les prix
Les prix : 149 000 $ à 229 00 $ pour des unités de 550 à 1100 p2. Les places de stationnement intérieur sont incluses


Les condos seront équipés d’air climatisé central. Les cuisines et les salles de bains, elles, seront de style européen. Les planchers seront en bois franc, en chêne ou en érable, et les comptoirs, en quartz.

Aussi dans Maison :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!