De plus en plus de nouveaux parents se braquent à l’idée de voir la chambre de leur bébé envahie de jouets Fisher-Price en plastique et refusent de «détruire» leur déco. Conséquence directe d’un mini-baby-boom chez les hipsters?  

La question des bébés a littéralement envahi la Toile, où on trouve un nombre grandissant de sites consacrés aux futurs parents qui ne veulent pas sacrifier ne serait-ce qu’une once de leur branchitude. On trouve même des sites web consacrés au style des bébés, de même que des magazines en ligne qui se spécialisent dans les articles pour enfants au design rétro. J’en sais quelque chose : j’attends moi-même un enfant!

En vedette sur tous ces sites : des gens comme vous et moi qui tentent d’imaginer comment devenir parents sans entièrement sacrifier leur style de vie. La déco de la chambre du bébé figure parmi les principales préoccupations des futurs parents. Et on ne parle pas ici de la chambre typique, mais bien d’une pièce au décor branché où on trouve un berceau et quelques jouets.

«Je pense que les résidants des villes qui habitent de petits appartements ont envie que leur intérieur soit un tout, fait valoir la Londonienne Kiliaen Murphy, une ancienne directrice publicitaire aujourd’hui maman d’un petit garçon de 16 mois. Ces personnes veulent que la chambre de leur bébé reflète leurs goûts et le style qu’ils ont donné au reste de la maison.»

Mme Murphy fait partie de ce courant générationnel qui incite les nouveaux parents à s’éloigner des couleurs Crayola, des jouets en plastique Fisher-Price et de tous les autres objets qu’on retrouvait inévitablement dans une maison avec enfants dans les années 1980 et 1990. «Nous n’avions pas envie de tous ces oursons et petits bateaux qui ornent tous les objets pour petits garçons, renchérit-elle. Nous voulions simplement une pièce destinée à un égal et non à un bébé.» La pièce, à dominance de beige et de brun, a ainsi les murs couverts de photos de voyage et d’œuvres d’art.

Le joaillier new-yorkais derrière la griffe Black & Blue, Asher Hoffman, a construit de A à Z la chambre destinée à sa petite fille, dont la naissance est prévue ce printemps. Dans cet espace inusité décoré d’acier et de bois récupéré, pas un seul animal de cirque en vue. «Nous habitons dans une ancienne fabrique reconvertie au centre de Manhattan, explique-t-il. Nous ne voulions pas renier ces racines. Puisque nous voulions quand même quelque chose de chaleureux, le bois récupéré nous a semblé un bon matériau. Comme nous vivons dans ce lieu ensemble, en famille, nous voulions créer quelque chose qui soit équilibré et harmonieux.»

Chez nous, nous avons converti le bureau de mon mari en chambre pour le bébé à naître, mais nous avons laissé les œuvres d’art qui composent notre collection sur les murs. De plus, nous avons choisi quelques meubles d’époque qui s’agencent bien au reste de la maison. Nous n’avons pas acheté trop d’articles destinés aux 0-12 mois. Vous savez, le genre d’objet qui devient inutile dès que l’enfant ne porte plus de couches.

«En fait, le bébé n’a besoin que de vous et d’être entouré d’amour», rappelle Kiliaen Murphy. «De l’amour, et une provision de biscuits», ajoute M. Hoffman à la blague.

Une chambre moderne

  • Chaise berçante
    Les berceuses Eames remplacent avantageusement le style DuTailier. En plus, elles sont faciles à nettoyer si bébé régurgite dessus. Il suffit de la recouvrir d’une peau de mouton pour y ajouter un peu de confort.
  • Œuvres d’art
    Finies, les images d’animaux! Des œuvres d’art sont beaucoup plus intéressantes. Alors que les photos en noir et blanc stimuleront le développement visuel de bébé, les tableaux colorés accrocheront son regard.
  • Jouets
    Les jouets en plastique sont laids et contiennent souvent des produits chimiques. Parce que le jeu fait partie de la vie des tout-petits, on opte autant que possible pour des jouets faits de matériaux bios et sans PVC.

Aussi dans Maison :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!