Métro Bien souvent, on préfère acheter un peu plus de peinture qu’il n’en faut pour ne pas avoir à retourner au magasin en cours de projet, ce qui fait qu’on se retrouve souvent avec un surplus.

Comme chaque été, des milliers de Québécois ont fait et défait des boîtes ces derniers mois, pour s’installer dans une nouvelle demeure aménagée à leur goût. Mais une fois les murs peints et les rouleaux jetés, que faire avec le reste de peinture qui traîne dans le fond des contenants?

Selon Sophie Bergeron, directrice couleur et design chez Benjamin Moore, il y a autant de possibilités de projets que de couleurs existantes! «Personnellement, je garde tous mes restants de peinture même si, étant donné que je travaille dans le domaine, je peux aisément m’en procurer», dit-elle.

En théorie, si les calculs ont été bien faits, il ne devrait pas rester trop de peinture une fois qu’on a repeint une pièce ou un logement. Pourtant, on préfère toujours en acheter un peu plus au départ que de devoir retourner au magasin en cours de projet, ce qui fait qu’on se retrouve souvent avec un surplus. «Ce n’est pas une mauvaise chose. Les restants permettent d’économiser, puisqu’on peut s’en servir pour faire des retouches nécessaires au fil du temps», avance Sophie Bergeron. En effet, il suffit d’un meuble déplacé pour écorcher la surface du mur, ce qui nécessitera une petite réparation esthétique. Attention: lorsqu’on fait des retouches, il est important d’utiliser le même outil que lors de l’application initiale, puisque le matériel qu’on utilise a une grande influence sur l’effet d’homogénéité.

Autre idée pour économiser des sous: sabler et peindre de vieux meubles en bois achetés dans une friperie ou reçus gratuitement, pour leur donner une deuxième vie. Les restes de peinture peuvent aussi servir à embellir l’espace, puisqu’on peut s’en servir pour créer des accessoires qui s’agenceront parfaitement à la pièce. «Je me sers, par exemple, des restants pour peindre des devantures de tiroirs, des lampes métalliques, des boîtes décoratives, des cadres, etc.», illustre la designer.

«Bref, la seule chose qui peut nous arrêter, c’est notre manque d’imagination!» conclut Sophie Bergeron.

«Si vous voulez vous débarrasser de votre peinture, il y a des endroits spécifiques pour le faire, notamment en magasin. Mais il existe tellement d’autres possibilités!» – Sophie Bergeron, directrice couleur et design chez Benjamin Moore

Conseils
Comment bien conserver la peinture? Fait intéressant, si elle est bien entreposée, la peinture n’a pas de date d’expiration! Voici quelques trucs pour la faire durer.

  1. Placer les contenants de peinture dans un endroit sec, qui ne gèle pas (armoire, garage chauffé, etc.).
  2. Il est possible de mélanger des peintures. Toutefois, on recommande de mélanger des produits de même marque et de même fini, puisque les composantes chimiques diffèrent. Cela assurera une qualité optimale.
  3. On ne doit pas tenir pour acquis qu’une peinture bleue mélangée à une peinture rouge donnera automatiquement du mauve! Parfois, une couleur qui semble primaire est en fait formée d’un mélange de plus de 17 teintes, ce qui peut fausser les résultats.
  4. Il faut conserver les pots tête vers le bas, afin d’éviter l’accumulation d’une croûte sur le dessus de la peinture. Si cela vous fait peur, vous pouvez placer une pellicule plastique directement sur la surface de la peinture avant de refermer correctement le pot.

Aussi dans Maison :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!