Jeff McIntosh / La Presse Canadienne

TORONTO — Les Canadiens qui vivent dans des provinces autorisant les pharmaciens à administrer le vaccin contre la grippe sont plus enclins à se prémunir contre la maladie saisonnière, démontre une étude récemment publiée.

Des chercheurs ont conclu que le nombre de Canadiens qui ont reçu le vaccin annuel contre la grippe a décliné sur la période de sept années — de 2001 à 2014— tenue en compte dans la compilation de données.

Une proportion légèrement plus élevée de citoyens se serait fait vacciner dans les provinces où il possible de se prémunir de la sorte dans une pharmacie. Dans ces provinces, 30 pour cent des Canadiens ont eu le vaccin contre la grippe alors que ce taux est de 28 pour cent dans le reste du pays.

Si l’écart est minime, les choses pourraient éventuellement changer alors que les pharmaciens pourront administrer des vaccins dans un plus grand nombre de provinces, a souligné le chercheur principal de la Santé publique de l’Ontario, Jeff Kwong.

Il est souvent plus commode pour les Canadiens de se rendre dans une pharmacie pour recevoir un vaccin que d’attendre d’avoir un rendez-vous avec un médecin.

L’étude, publiée dans le journal de l’Association médicale canadienne, tient compte des informations sur 481 000 personnes âgées de 12 ans et plus et recueillies par l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC).

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!