Getty Images

La plupart des gens gardent un mauvais souvenir des professeurs de gym de leur enfance, avec leur fixation sur l’importance de bien s’étirer…

Pourtant, ils avaient raison! Augmenter sa flexibilité offre de nombreux bénéfices: réduction des maux de dos, amélioration de la circulation, adoption de postures plus adéquates. Le chiropraticien Jake Mayes a parlé à Métro des vertus de la souplesse.

Protéger la colonne vertébrale
Jake Mayes explique que la colonne vertébrale doit être solide pour qu’on puisse jouir d’une bonne santé générale. «Le corps est bien fait: il a placé une énorme structure osseuse autour de ce qu’il a de plus précieux, la moelle épinière.» Tout un tas de muscles viennent s’y rattacher au niveau du cou, du haut du dos, des reins et de l’abdomen. Or, ces muscles s’affaiblissent quand on manque de flexibilité. Travailler sa souplesse a donc pour effet de protéger la colonne et de renforcer les muscles du dos.

Limiter les dégâts liés au travail de bureau
Rester assis toute la journée peut provoquer des tensions dans le cou et le milieu du dos. «À la longue, ces tensions se transforment en douleurs chroniques. Les muscles en viennent à manquer de tonus, à tel point qu’on a mal si on essaie de s’asseoir bien droit.» Ces mauvaises postures finissent par nous sembler naturelles tant on y est habitué. En faisant des exercices de flexibilité, on peut éviter ce problème.

Améliorer les performances sportives
Les athlètes s’appliquent souvent à augmenter de leur capacité cardiovasculaire sans se soucier de travailler leur flexibilité. Pourtant, Jake Mayes affirme qu’un manque de souplesse peut leur causer des problèmes. «Si votre colonne vertébrale est faible, ça a des répercussions sur votre pelvis, vos genoux, vos chevilles. Vos muscles se contractent pour compenser, et ça fausse vos mouvements. À la longue, vous aurez mal aux genoux, voire aux hanches.»

Prévenir la démence sénile
Cela peut sembler étonnant, mais il y a un lien entre la rigidité de la colonne vertébrale et la sénilité. «La maladie d’Alzheimer et les démences séniles sont liées à une mauvaise circulation du liquide rachidien. Ce problème vient du fait que le dos ne bouge pas assez, qu’il manque de souplesse. Lire et faire des mots croisés gardent le cerveau alerte, certes. Mais si vous regardez des personnes âgées qui ont toute leur tête, vous remarquerez que la plupart sont actives physiquement et travaillent leur flexibilité.»

Mouvements simples

Chaque corps est unique, et les exercices à faire à la maison peuvent différer d’un individu à un autre, mais les quelques étirements suivants sont universels et devraient être faits matin et soir, selon le chiropraticien Jake Mayes.

  • Toucher ses orteils. D’abord, un incontournable: en position assise, les jambes allongées devant vous, ou debout, le torse penché vers l’avant, touchez vos orteils, une jambe à la fois. Gardez la position cinq secondes, puis relâchez la tension cinq secondes. Répétez cinq fois pour chaque jambe.
  • Étirement transversal. Mettez-vous à quatre pattes. Levez le bras gauche vers le ciel, puis glissez-le lentement dans l’espace compris entre le bras droit et la jambe droite. Gardez la position quelques secondes, en sentant l’étirement dans vos épaules et le haut de votre dos. Refaites l’exercice avec l’autre bras.
  • Étirement latéral. Debout ou couché, les jambes collées, levez le bras droit au-dessus de la tête et étirez-le complètement. Prenez une profonde inspiration, puis expirez lentement. Faites la même chose avec le bras gauche.

Aussi dans Vivre :

blog comments powered by Disqus