Métro

L’agent de bord québécois Gaëtan Dugas, longtemps désigné comme celui qui aurait introduit le VIH aux États-Unis dans les années 1980, a été exonéré de ce fardeau, selon une étude publiée mercredi dans la revue Nature.

L’étude, qui a analysé des échantillons sanguins de 1978 et de 1979, révèle que le virus était présent sur le territoire américain dès le début des années 1970. Il serait issu des Caraïbes.

Une confusion typographique serait à l’origine de la désignation de M. Dugas comme patient «0». M. Dugas avait été identifié par les Centers for Disease Control des États-Unis comme patient «O» (pour «Outside of California») dans une étude sur les homosexuels atteints du sida. La lettre O aurait ensuite été confondue avec le chiffre 0.

Gaëtan Dugas est mort du sida en 1984. Il a été «un des patients les plus démonisés de l’histoire, et un d’une longue lignée d’individus et de groupes vilipendés parce que les gens croyaient qu’ils avaient répandu des épidémies avec des intentions malveillantes», selon Richard McKay, un historien des sciences à l’université de Cambridge, dans des propos rapportés par la BBC.

Le virus du sida a été identifié pour la première fois aux États-Unis en 1981.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus