MONTRÉAL — Faire du vélo pour se détendre ou pour aller travailler est bon pour le coeur, rappellent deux études publiées simultanément par le journal médical Circulation et le Journal of the American Heart Association.

Des chercheurs de l’Université du Danemark-Sud ont ainsi étudié 45 000 adultes danois âgés de 50 à 65 ans et qui faisaient du vélo régulièrement, que ce soit pour s’amuser ou pour se rendre au boulot. Ils écrivent dans les pages de Circulation que leurs sujets ont subi de 11 à 18 pour cent moins de crises cardiaques pendant la période de suivi de 20 ans, entre 1993 et 2013.

Leur analyse révèle aussi que seulement 30 minutes de vélo par semaine suffisent à offrir une certaine protection face aux maladies coronariennes.

L’étude publiée par le Journal of the American Heart Association a été menée auprès de plus de 20 000 Suédois âgés de 40 ans et plus. Les sujets ont été suivis pendant dix ans et interrogés au sujet de leurs déplacements, de leur poids, de leur taux de cholestérol, de leur glycémie et de leur pression artérielle — tous des facteurs de risque pour la maladie cardiaque.

Au début de l’étude, ceux qui pédalaient jusqu’au bureau étaient 15 pour cent moins susceptibles d’être obèses, 13 pour cent pour cent moins susceptibles de souffrir d’hypertension, 15 pour cent moins susceptibles de souffrir d’hypercholestérolémie et 12 pour cent moins susceptibles de souffrir du diabète ou du prédiabète.

Collectivement, au terme d’un suivi de dix ans, les sujets qui avaient continué ou commencé à pédaler réduisaient de 39 pour cent leur risque d’obésité, de 11 pour cent leur risque d’hypertension, de 20 pour cent leur risque d’hypercholestérolémie et de 18 pour cent leur risque de diabète.

Les chercheurs n’ont noté ni temps ni distance minimum pour obtenir ces bienfaits, mais les participants qui pédalaient plus longtemps ou plus loin obtenaient une réduction supplémentaire modeste de leur risque.

Aussi dans Vivre :

blog comments powered by Disqus