Métro

MONTRÉAL — Les gens qui sont en bonne forme physique résistent ensuite mieux au stress au travail, selon des chercheurs suisses et suédois.

Les scientifiques ont mesuré le degré de forme physique de 200 Suédois (dont une moitié d’hommes, avec un âge moyen de 39 ans). Ils ont aussi mesuré différents facteurs de risque pour la maladie cardiovasculaire, comme la tension artérielle, l’indice de masse corporelle, le cholestérol, les triglycérides et l’hémoglobine glyquée.

Les chercheurs de l’Université de Bâle et de l’hôpital universitaire suédois Sahlgrenska ont constaté, comme ils s’y attendaient, que ces facteurs de risque sont exacerbés par le stress.

Ils ont toutefois aussi noté des différences importantes dans le bassin des employés stressés, selon leur niveau de forme physique. Par exemple, quand le stress était élevé, le niveau de cholestérol LDL dépassait les limites jugées acceptables chez les sujets peu en forme, mais non chez ceux en très bonne forme.

En comparaison, quand le niveau de stress était bas, des différences nettement plus modestes étaient observées entre les différents participants.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal Medicine and Science in Sports and Exercise.

Aussi dans Vivre :

blog comments powered by Disqus