La semaine de relâche annuelle des enfants du primaire et du secondaire est de retour. Qui s’occupera de votre marmaille pendant cette semaine où ils ne sont pas à l’école, et surtout, à quel coût?

Rester avec ses enfants

Certains vont décider de rester à la maison avec leurs enfants pendant cette semaine du mois de mars. Les activités ne manquent pas pendant cette semaine, même que vous risquez de trouver plusieurs attractions plutôt achalandées. La majorité des attractions de la région offre une programmation spéciale pour cette semaine de congé.

Pour faire attention à son portefeuille, pourquoi ne pas organiser des journées thématiques à la maison? La construction d’une glissade de neige dans la cour arrière peut souvent devenir aussi intéressante qu’une sortie! Si la température n’est pas au rendez-vous, on peut transformer le salon en cinéma-maison. Avec un peu de créativité et de motivation, on peut passer une semaine amusante et abordable. Pour finir, n’ayez pas peur de sortir découvrir votre quartier, plusieurs activités s’y cachent sûrement.

Direction service de garde

Pas moyen d’avoir votre semaine de congé pour la semaine de relâche? Certaines écoles offrent le service de garde pour la semaine dans leur établissement. C’est cependant de plus en plus rare selon le porte-parole de la Commission scolaire des Découvreurs, Alain Vézina. «En 2016, on a accueilli 865 élèves, relate-t-il. C’est beaucoup moins que ce qu’on a déjà vu.»

D’entrée de jeu, il faut savoir que c’est loin d’être l’ensemble des écoles qui offrent une semaine de garde lors de la semaine de relâche. À la Commission scolaire de la Capitale par exemple, seulement une école offre trois jours de garde pendant le congé. La situation est similaire à la Commission scolaire des Navigateurs où le nombre de jours varie de deux à cinq jours de garde. «Toutes les décisions ont reçu l’aval des conseils d’établissement», rappelle la porte-parole Louise Boisvert.

Côté coût, ça varie encore une fois beaucoup d’une école à l’autre. Le prix de base va de 12,15$ à plus de 20$ par jour, par enfant. C’est sans compter les journées de sorties où on doit ajouter les coûts de transport et d’activité. Pour cette raison, certains parents se tournent plutôt vers les camps organisés par les corporations de loisirs de leur quartier. Les prix varient encore une fois, de 100$ à 175$ la semaine, sorties incluses.

À noter qu’il est possible de recevoir un crédit d’impôt pour frais de garde lorsque vos enfants fréquentent le service de garde de leur école ou un camp pendant la semaine de relâche. C’est aussi vrai pour le service de garde à l’école qu’avec les camps de relâche.

Babysitting pour la semaine

Cette dernière option vaut la peine d’être magasiné avec soin. Les tarifs pour une gardienne d’enfants fluctuent d’une région à l’autre. On peut en trouver à 5$/h jusqu’à plus de 10$/h. C’est important de bien s’entendre sur la tarification avec une gardienne avant d’aller plus loin. Aussi, si vous avez des proches disponibles cette semaine-là, c’est le moment de leur demander une faveur. Il ne faut pas oublier non plus qu’on a une bouche de plus à nourrir ces midis-là. Ce n’est pas la dépense la plus extravagante, mais c’est à considérer si on veut faire son budget relâche. Votre gardien(ne) d’enfants pourrait aussi vous remettre un reçu pour le crédit d’impôt pour frais de garde.

Aussi dans Vivre :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!