collaboration spéciale

OTTAWA — Santé Canada met en garde les consommateurs concernant la crème à base de plantes PureCare, un produit de santé «non autorisé» qui peut poser «de graves risques» pour la santé. Le produit est commercialisé comme «traitement naturel contre l’eczéma et le psoriasis chez les enfants et les bébés».

Les analyses du ministère ont confirmé la présence dans ce produit d’un stéroïde d’ordonnance, le propionate de clobétasol, et d’un autre ingrédient, le phénoxyéthanol, qui ne sont pas déclarés sur l’étiquette. Or, ces ingrédients peuvent avoir des effets sur la santé allant de l’irritation cutanée et de la déshydratation jusqu’à une hausse de la tension artérielle, signale Santé Canada.

La crème PureCare était jusqu’ici vendue en ligne et par l’intermédiaire d’un réseau de distribution en personne. L’étiquette actuelle indique qu’il s’agit d’une «crème à base de plantes pour la peau extrêmement sèche», alors qu’une étiquette précédente annonçait une «crème à base de plantes pour traiter l’eczéma, le psoriasis et la peau sèche», et ne contenant «aucun stéroïde».

Sur sa page Facebook, l’entreprise PureCare Herbal Cream (ou PureCare Skin) indique que Santé Canada l’a prévenue de la présence du propionate de clobétasol dans sa crème. Elle promet de rendre publique la teneur en stéroïde de chaque flacon de 120 ml dès que Santé Canada lui aura fourni ses chiffres. L’entreprise soutient que le fabricant de la crème l’avait «expressément informée» que le produit était naturel et sans médicament ou parabènes.

En attendant, PureCare Herbal Cream offre un remboursement aux consommateurs qui auraient acheté la crème et qui retourneront le produit chez le distributeur, en Ontario.

Santé Canada rappelle que le propionate de clobétasol est «un stéroïde topique à puissance très élevée» vendu sur ordonnance pour traiter les affections inflammatoires, et qui doit être utilisé uniquement sous la supervision d’un professionnel de la santé. Ce stéroïde peut entraîner de l’irritation, un affaiblissement ou une dégénérescence de la peau.

«Les corticostéroïdes topiques peuvent être absorbés en quantités suffisantes pour causer des effets indésirables, notamment: arythmie cardiaque, hausse de la tension artérielle, ulcères d’estomac, hausse de la glycémie, troubles sanguins et du système nerveux, lésions de la peau, des muscles et des os, et troubles du système nerveux», ajoute le ministère.

Le phénoxyléthanol, quant à lui, peut causer de graves problèmes pour la santé s’il est ingéré — «par exemple par un nourrisson pendant l’allaitement si la mère a appliqué cette crème pour apaiser ou guérir la peau sèche ou gercée des mamelons», prévient Santé Canada. En cas d’ingestion, le phénoxyléthanol peut causer des difficultés respiratoires, ou des vomissements et de la diarrhée qui peuvent mener à une déshydratation.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!