MONTRÉAL — Les enfants et adolescents qui sont exposés à des facteurs de risque cardiovasculaire — comme l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie et le tabagisme — pourront présenter des problèmes de mémoire et d’apprentissage des décennies plus tard, selon des chercheurs finlandais.

Les scientifiques ont étudié la performance cognitive de quelque 2000 participants âgés de 34 à 49 ans. Ils ont constaté que l’hypertension et l’hypercholestérolémie à l’enfance, et le tabagisme à l’adolescence, sont associés à une performance cognitive plus mauvaise en milieu de vie.

L’association perdurait même en présence de tels facteurs de risque à l’âge adulte. Sur le plan cognitif, la différence entre les sujets dont les facteurs de risque dépassaient les limites acceptées et les autres correspondait à environ six années de vieillissement de plus.

Les conclusions de cette étude ont été publiées par le Journal of the American College of Cardiology.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!