MONTRÉAL — Les jeunes dont les amis fument sont deux fois plus susceptibles que les autres d’aussi commencer à fumer entre les âges de 10 et 19 ans, selon une nouvelle analyse américaine.

Des chercheurs de l’Université de la Pennsylvanie ont épluché 75 études longitudinales réalisées sur le tabagisme des adolescents.

Chez les jeunes issus de cultures individualistes (comme le Canada, les États-Unis et les Pays-Bas), les chercheurs ont constaté que le fait d’avoir des amis fumeurs multiplie par 1,89 le risque pour un jeune de commencer à fumer. Mais au sein de cultures dites «collectives» (comme la Chine, la Corée du Sud, le Portugal et la Jordanie), ce risque est multiplié par 4,3.

Leur enquête a aussi permis aux chercheurs de déterminer que les jeunes qui fument déjà n’ont pas tendance à devenir des amis, mais que l’apparition du tabagisme au sein d’un groupe d’amis est surtout due à l’influence des pairs.

Le tabagisme pourrait faire un milliard de victimes au 21e siècle. Aux États-Unis, 90 pour cent des fumeurs acquièrent cette habitude avant l’âge de 18 ans.

Les conclusions de cette méta-analyse sont publiées dans le journal médical Psychological Bulletin.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!