Getty Images/iStockphoto

Maman d’un petit garçon, la nutritionniste américaine Stephanie Middleberg est devenue experte dans l’art de concocter des plats maison en un tournemain. Elle partage quelques trucs avec Métro.

Que conseillez-vous aux nouveaux parents?
Il est déjà assez stressant de s’assurer de mettre des repas équilibrés sur la table tous les jours qu’on ne devrait pas avoir à préparer des repas différents pour satisfaire toute la famille! Vos petits peuvent manger la même chose que vous. Vous pouvez simplement adapter vos recettes, par exemple en réduisant certains aliments en purée. Essentiellement, il vous suffit de cuisiner de grosses portions et de congeler ensuite les purées pour en avoir assez pour toute la semaine. La préparation prendra peut-être un peu de temps le dimanche, mais ça facilitera votre routine.

À quoi les parents devraient-ils porter attention à l’épicerie?
Je conseille de limiter la consommation de préparations contenant plus de cinq ingrédients ou contenant des ingrédients aux noms imprononçables. Privilégiez les aliments biologiques et sans OGM. Il faut aussi traquer le sucre sur les étiquettes.

Quel serait le lunch idéal à apporter à l’école?
Il vous faut une protéine – animale ou végétale. Il faut aussi y intégrer des légumes. Généralement, les enfants adorent les trempettes, alors on peut aussi ajouter un guacamole ou quelque chose à base de yogourt. Les glucides complexes, comme le pain de blé entier ou la courge rôtie, sont aussi importants. Enfin, vous pouvez donner un fruit comme dessert.

«Je veux que mon fils aime les bons aliments, mais je ne partage pas non plus l’approche voulant que [les biscuits et les desserts] ne devraient pas entrer dans la maison.» – Stephanie Middleberg, nutritionniste

Que faire avec les enfants difficiles?
Pensez à toujours offrir quelque chose qu’ils aiment, mais ajoutez de la nouveauté chaque jour. Même si au final ils ne le mangent pas, au moins ils vont faire des découvertes. Certains enfants ont parfois besoin de 25 expositions à un aliment avant d’y goûter. Vous pouvez aussi les faire participer à la préparation des repas. Demandez-leur ce qu’ils veulent manger, faites leur couper leur sandwich et amenez-les à l’épicerie. Il faut leur faire découvrir des aliments : avant 18 mois, introduisez le plus de fines herbes, d’épices et de légumes possible. Cela dit, quand vous préparez les premières purées, assurez-vous de leur faire goûter tous les légumes individuellement pour qu’ils puissent en reconnaître la saveur.

Qu’en est-il des desserts?
Je suis particulièrement sensible à cette question en tant que mère et nutritionniste. Je veux que mon fils aime les bons aliments, mais je ne partage pas non plus l’approche voulant que ce genre de produits ne devrait pas entrer dans la maison. Tout est plutôt une question de quantité et de fréquence. Offrez un dessert dans certaines occasions, mais pas tout le temps. Vous ne voulez pas qu’ils s’attendent à en avoir tous les jours.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!