Comment éviter l’épuisement lorsqu’on est proche aidant?

La Semaine des proches aidants, qui se déroule du 5 au 11 novembre 2017, est une excellente occasion de rendre hommage au rôle indispensable qu’ils jouent au quotidien.

La responsabilité endossée par les proches aidants s’avère souvent lourde à porter. Dans le contexte actuel de vieillissement de la population, ils sont nombreux à soutenir un proche atteint d’une maladie neurodégénérative.

Être proche aidant devient encore plus difficile lorsqu’on doit s’occuper d’une personne qui est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Il faut alors comprendre cette dernière, ses stades et, surtout, être préparé à faire face aux changements de comportement et de personnalité, ainsi qu’aux problèmes de mémoire, de langage et de jugement qui apparaitront au fur et à mesure que la maladie progressera.

En tant que proche aidant, rappelez-vous de vous accorder du répit afin d’évacuer le stress auquel vous êtes soumis. Demandez de l’aide à domicile en sollicitant votre CLSC.

Avant tout, assurez-vous de maintenir une bonne hygiène de vie en ayant une alimentation équilibrée et en faisant de l’exercice régulièrement. Il n’y a pas meilleur remède contre le stress!

Rédigé par Virus Santé Communication et vérifié par la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!