«Les multivitamines pour femmes enceintes: une dépense inutile!» Cette information qui circule sous diverses formes dans les médias sociaux depuis deux ans est-elle juste?

C’est un article scientifique publié en 2016 dans la revue médicale britannique BMJ qui a ouvert le bal. Les auteurs de cette étude affirment que l’achat de multivitamines pour femmes enceintes représente une dépense superflue, parce que les seules vitamines essentielles à la grossesse sont l’acide folique et la vitamine D.

Avis d’expertes
Une alimentation saine avant, pendant et après la grossesse est évidemment la meilleure source de vitamines et de nutriments, diront tous les experts. Toutefois, même en ayant de saines habitudes alimentaires, il est difficile de subvenir aux besoins nutritionnels accrus durant cette période. Or, certaines vitamines et certains nutriments sont effectivement essentiels à la santé de la mère et du bébé. C’est le cas de l’acide folique et de la vitamine D.

«Je suis d’accord avec les auteurs de l’étude britannique : des suppléments d’acide folique et de vitamine D sont essentiels», explique la nutritionniste Stéphanie Côté. Une carence en acide folique peut causer un retard de croissance, une malformation congénitale ou une anomalie du tube neural, comme le spina-bifida.

Puisque les effets d’un manque en acide folique ont lieu durant les premières semaines de la grossesse, on conseille même aux femmes de prendre des suppléments de 0,4 mg d’acide folique par jour avant de devenir enceintes.

«Pour ce qui est de la vitamine D – la vitamine soleil –, si on habite en Angleterre ou au Québec, il y a de très fortes chances qu’on n’en produise pas assez. Cette vitamine prévient certains troubles liés à la croissance et à l’ossification chez la mère et le nouveau-né. On recommande donc aux femmes de prendre un supplément de 400 UI par jour», rappelle la nutritionniste.

Bien entendu, on peut prendre à la fois des comprimés d’acide folique et des comprimés de vitamine D, comme le recommandent les auteurs de l’étude britannique, mais plusieurs femmes préfèrent prendre un seul comprimé, souligne Mme Côté. La nutritionniste Catherine Labelle est du même avis : «Les femmes trouvent que c’est plus pratique de prendre un seul comprimé qui remplit tous leurs besoins. De plus, comme les vitamines et les nutriments qu’on trouve dans les multivitamines sont dosés en fonction de leurs besoins, on ne peut pas dépasser la dose quotidienne recommandée.»

Catherine Labelle voit un autre avantage aux multivitamines : elles contiennent au moins deux autres nutriments essentiels à la prévention de maladies chez les femmes enceintes, soit le calcium et le fer. Le calcium en quantité suffisante prévient la pré-éclampsie et l’éclampsie. On recommande environ 1 mg par jour de calcium pour les femmes enceintes.

Pour ce qui est du fer, la dose quotidienne devrait être de 27 mg pour diminuer le risque d’accouchement prématuré, de bébé de faible poids à la naissance ou de mortalité précoce. «C’est une quantité de fer quasi impossible à consommer au moyen de l’alimentation.» Mme Labelle ajoute que les multivitamines contiennent d’autres micronutriments essentiels aux femmes ayant un régime alimentaire particulier «comme la vitamine B12, un supplément important pour les végétaliennes».

Cet article est le fruit d’une 
collaboration entre le Détecteur de 
rumeurs de l’Agence Science-Presse et le magazine indépendant Planète F.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!