Selon Statistique Canada, seuls 30 % des Canadiens de plus de 12 ans consomment le minimum recommandé de cinq portions de fruits et de légumes par jour.

La nutritionniste Julie Desgroseillers, aussi et porte-parole de la campagne «J’aime 5 à 10 portions par jour», nous donne quelques conseils pour améliorer ce ratio.

1. Commencer 
par en acheter
«Lorsque je faisais de la consultation à domicile, mes clients me disaient souvent qu’ils souhaitaient intégrer plus de grains complets, plus de poisson ou de protéines végétales à leur régime. Mais lorsque j’ouvrais leur garde-manger,
je ne trouvais aucun de ces aliments!» raconte la 
nutritionniste Julie Desgroseillers.
Pour les fruits et les légumes, le principe est le même : plus on en achète, plus on est susceptible d’en manger. Et ne vous restreignez pas aux aliments frais; les fruits et les légumes surgelés, en conserve ou séchés sont tout aussi bons.

2. Préparer tout 
à l’avance
En arrivant de l’épicerie, prenez quelques minutes pour préparer un plat de crudités pour la semaine. «C’est mon truc préféré. J’ai ainsi une collation rapide et saine à offrir à mes enfants quand ils arrivent de l’école. Et les soirs où je suis plus pressée, ces légumes précoupés me permettent de cuisiner un sauté vite fait», indique la nutritionniste.
Pour éviter que vos bâtonnets de carotte flétrissent au bout de seulement deux jours, il peut valoir la peine d’investir dans des plats de conservation munis de trappes d’aération et d’un fond qui préservera les aliments de l’humidité qui peut s’y accumuler.

3. Mettre les légumes 
en vedette
Oubliez l’expression «légume d’accompagnement»! «Une assiette équilibrée devrait être composée à 50% de fruits et de légumes, tandis que la viande et les produits céréaliers devraient représenter chacun 25%. Dans ce contexte, ce sont plutôt les protéines et les grains qui font office d’accompagnement!» souligne Julie Desgroseillers. Un bon moyen d’atteindre la cible recommandée consiste à commencer le repas par une salade ou un potage.

4. Bonifier ses recettes
Nul besoin de renier les classiques de votre grand-mère pour avoir une assiette plus équilibrée! «Tout ce qu’il faut faire, c’est mettre un peu plus de fruits et de légumes partout où on peut le faire. Par exemple, si on sert un accompagnement de riz, on peut y ajouter des légumes. On peut intégrer des fruits séchés à une sauce, garnir notre sandwich de pousses… les possibilités sont infinies!» insiste la nutritionniste.
Essayez également de remplacer la viande en tout ou en partie par des légumineuses. Celles-ci appartiennent en effet à la famille des fruits et légumes. De quoi améliorer votre alimentation, tout en soulageant votre portefeuille !

5. Laisser les légumes 
à la vue
Qui n’a jamais retrouvé un vieux brocoli jaune et gluant au fond de son frigo? Plus des deux tiers des aliments qu’on gaspille sont en effet des fruits et des légumes. Pour éviter que ces précieuses sources de fibres et de vitamines se retrouvent à la poubelle, l’idéal est de les garder à la portée du regard.

«C’est un autre avantage du plat de crudités! Par ailleurs, plus un aliment est accessible, plus on est porté à en manger», rappelle Julie Desgroseillers. Ainsi, plutôt que de laisser votre pomme dans votre boîte à lunch, déposez-la sur votre bureau. De cette façon, il y a fort à parier que vous ne la rapporterez pas à la maison le soir venu.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!