OTTAWA – Santé Canada a averti les Canadiens et les professionnels de la santé que les thermographes n’étaient pas approuvés au Canada pour effectuer des tests de dépistage du cancer du sein.

Le ministère a mentionné qu’il n’y avait aucune preuve scientifique appuyant l’utilisation de machines d’imagerie thermique comme outil afin de détecter rapidement la présence du cancer du sein.

Santé Canada a plutôt indiqué que les femmes se fiant à des résultats de balayages thermiques couraient peut-être certains risques.

Le ministère suggère aux femmes qui ont effectué des imageries thermiques afin de dépister le cancer du sein de contacter leur médecin afin de faire le suivi nécessaire et d’autres tests.

Santé Canada a ajouté avoir contacté les manufacturiers de ces machines afin de s’assurer qu’ils savent qu’il est illégal de vendre ou de promouvoir ce type de machine au Canada afin de faire des tests de dépistage du cancer du sein.

La Fondation canadienne du cancer du sein a également tenu à diffuser l’information, déclarant que le balayage thermique était recommandé par aucune autorité du domaine de la santé.

Le thermographe utilise une caméra infrarouge afin de prendre des images du corps et détecter le débit sanguin. Certaines cliniques, qui exigent des frais aux clients pour ce service, soutiennent que la machine génère des images pouvant être utilisées afin de détecter le cancer du sein.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!