iStock.com

Une nouvelle étude réalisée par des scientifiques de Göteborg (Suède) révèle que les enfants grandissant avec des animaux ont moins tendance à développer des allergies.

Le groupe de recherche, dont l’étude a été publiée dans le journal «Plos one», a analysé deux études antérieures portant sur le suivi de santé de certains enfants, et contenant des informations sur la présence ou non d’animaux à la maison. 

Une première étude était basée sur un questionnaire réalisé auprès de 1 029 enfants âgés de 7 à 8 ans, auxquels il avait été demandé de répondre à des questions sur le développement ou non de maladies telles que l’asthme ou des allergies. 

Il est apparu après analyse que 49% des sondés qui n’avaient pas grandi avec un animal présentaient au moins une allergie ou de l’asthme, contre 43% pour les enfants ayant vécu avec un animal et 24% pour ceux ayant vécu avec plusieurs animaux. 

La deuxième étude se basait sur une analyse de données de laboratoire sur l’état de santé de 249 enfants âgés de 8 à 9 ans. 

Via cette étude, les chercheurs ont pu montrer que le taux d’allergie était de 48% chez les enfants grandissant sans animaux, contre 35% chez les enfants vivant avec un animal et 21% pour les enfants ayant plusieurs animaux. 

Cet ensemble de données établit donc que plus les bébés sont exposés à la vie avec des animaux, moins ils sont susceptibles de développer une allergie.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!