Les consommateurs américains sont prêts à sacrifier beaucoup pour conserver leur connexion à l'internet.

Une nouvelle étude révèle que les Américains se passeraient de petits plaisirs quotidiens, comme faire l’amour ou manger du chocolat, plutôt que perdre leur accès au web.

Les répondants à cette étude sont-ils très branchés ou tout simplement accros? Selon un sondage du Boston Consulting Group (BCG), un peu des deux. Dans le but d’évaluer à quel point les gens tenaient à leurs activités internet, BCG leur a demandé ce qu’ils seraient prêts à sacrifier pour rester branchés.

Apparemment, les participants à l’étude mettraient beaucoup de choses de côté pour ne pas perdre leur précieuse connexion. Ainsi, 83 % ont affirmé qu’ils ne mangeraient plus de malbouffe; 77 %, qu’ils se passeraient de chocolat; 73 %, qu’ils ne consommeraient plus d’alcool; 69 %, qu’ils s’abstiendraient de boire du café; et 21 %, qu’ils accepteraient d’être abstinents pendant un an.

«Nous trouvons surprenant que les consommateurs américains soient prêts à sacrifier autant pour conserver leur connexion à l’internet. Cela révèle à quel point le web s’est ancré dans le quotidien des gens», observe Paul Zwillenberg, partenaire du Boston Consulting Group et coauteur de l’étude.

L’internet attire 1,6 milliard d’utilisateurs chaque jour, et on s’attend à ce que ce chiffre atteigne 3 milliards d’ici 2016. À ce moment, la moitié de la population mondiale sera branchée. Et qu’est-ce qui fait cliquer les Américains? L’accès à des moteurs de recherche comme Google et aux courriels, de même que les transactions bancaires en ligne.

Michelle Obama devrait prendre des notes, elle qui a lancé la campagne Let’s Move! Plutôt que d’encourager les Américains à retrouver la forme par des moyens conventionnels comme l’alimentation et l’exercice, elle devrait demander au président de bannir l’internet. Ce serait sans doute un moyen plus efficace (et plus rapide) de détoxifier tout le pays!

La valeur de l’internet

  • Les consommateurs américains accepteraient de vivre sans être branchés à l’internet pendant un an si on les payait environ 2 500 $US pour le faire.

*Source : www.bcg.com

Aussi dans Santé:

blog comments powered by Disqus