L’odorat cache-t-il des propriétés inconnues en santé ? Une nouvelle étude se penche sur la question. 

Le sens olfactif peut-il jouer un rôle ou être lié au développement de problèmes de santé? C’est l‘énigme que tente de résoudre un groupe de chercheurs qui publie une nouvelle étude sur le sujet, rapporte Top Santé.

Les chercheurs de l’INSERM ont créé une carte olfactive qui décrit les récepteurs se retrouvant dans les narines de l’humain, et tentent d’en apprendre davantage sur ce sens plus méconnu et ses impacts sur l’organisme.

« Nous savions que pour une odeur donnée, plusieurs individus évoquent des notes odorantes différentes, plus ou moins fruitées, agréables… Nous suspections donc qu’une molécule odorante pouvait se lier à plusieurs récepteurs olfactifs avec l’un d’entre eux majoritaire », explique d’abord le coauteur de l’étude, Olivier Taboureau.

L’équipe de l’INSERM pousse son raisonnement plus loin et souhaite confirmer un possible lien entre la modification de ce sens et certaines maladies, comme l’Alzheimer, possiblement.

« Ce travail, assez fondamental à ce stade, permet de mieux comprendre le fonctionnement du système olfactif et permettra, sans doute, dans un second temps de décrypter les mécanismes associant certaines maladies et l’odorat », résume M. Taboureau.

Bien que ces travaux ne proposent que des explications sommaires, il s’agit de belles avancées en la matière. Plusieurs spécialistes estiment que l’odorat cache des particularités et des capacités qui peuvent influencer la santé d’un individu.

Crédit photo : Freedigitalphotos.net

Aussi dans Vivre :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!