Getty Images/iStockphoto

De nombreux cas d’intoxication sévère et plusieurs décès ont été rapportés sur le territoire de Montréal en lien avec la consommation de drogues, depuis le milieu du mois de mai.

L’ajout de Fentanyl dans certaines drogues de synthèse serait à l’origine de plusieurs décès et de cas d’intoxications dans la métropole, selon les informations rapportées par Le Devoir.

Les autorités s’inquiètent largement du phénomène observable dans les rues de Montréal, et la Direction de la santé publique (DSP) de la ville lance un sérieux avertissement aux consommateurs et aux citoyens.

En deux semaines seulement, la DSP rapporte neuf décès sur le territoire de la ville de Montréal liés à la consommation de drogue. Tous ces cas pourraient être dus à la présence de Fentanyl dans certaines drogues.

« Jusqu’à présent, l’ajout du Fentanyl ou d’autres substances de coupe aux drogues consommées est soupçonné chez les cas signalés. Cependant, tous les cas font toujours l’objet d’une enquête. Il est donc encore trop tôt pour dire si l’ensemble de ces décès et intoxications est directement lié au Fentanyl », précise le Dr Richard Massé (DSP).

Le Fentanyl se retrouverait notamment dans l’héroïne, la cocaïne et les comprimés d’oxycodone. L’inquiétude est telle, que le DSP invite les consommateurs à la prudence, et à ne pas se retrouver seuls sous l’influence de ces drogues.

« Les gens doivent être prudents : c’est la roulette russe », termine le Dr Massé, de façon imagée.

Jusqu’à présent, c’est 14 cas d’intoxication sévère qui ont été recensés sur le territoire de Montréal depuis le milieu du mois de mai.

Crédit photo : wiki.mindseyesociety.org

Aussi dans Santé :

blog comments powered by Disqus