OTTAWA – Environ un jeune sur cinq de 12 à 17 ans a déclaré une taille et un poids le classant comme faisant de l’embonpoint ou comme étant obèse lors de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2013 réalisée par Statistique Canada.

L’étude révèle que 20,7 pour cent des jeunes pourraient être qualifiés comme faisant de l’embonpoint ou souffrant d’obésité, un taux qui est demeuré relativement stable depuis 2008, mais qui est toujours plus élevé que celui de 18,7 pour cent enregistré pour ce groupe en 2007.

Chez les adultes, 41,9 pour cent des hommes et 27,7 pour cent des femmes ont rapporté une taille et un poids les plaçant dans la catégorie des personnes faisant de l’embonpoint en 2013. Le pourcentage était le même qu’en 2012 du côté des hommes, tandis qu’il demeure stable depuis 2003 chez les femmes.

En 2013, 18,8 pour cent des Canadiens de 18 ans et plus, soit environ 4,9 millions d’adultes, ont déclaré une taille et un poids les classant dans la catégorie des personnes obèses. Le taux d’obésité chez les hommes a augmenté, passant de 18,7 pour cent en 2012 à 20,1 pour cent en 2013. Chez les femmes, le taux d’obésité en 2013 (17,4 pour cent) était à peu près le même qu’en 2012.

Au total, 62 pour cent des hommes et 45,1 pour cent des femmes au Canada étaient classés comme faisant de l’embonpoint ou comme étant obèses.

L’étude démontre par ailleurs que davantage de Canadiens sont au moins modérément actifs pendant leurs loisir, une activité modérée représentant l’équivalent d’une marche quotidienne de 30 minutes ou d’un cours d’aérobie d’une heure au moins trois fois par semaine.

Un total de 55,2 pour cent des personnes âgées de plus de 12 ans se sont dites au moins modérément actives en 2013. Elles étaient 53,9 pour cent en 2012.

La proportion de Canadiens de 12 ans et plus ayant déclaré un diagnostic d’hypertension artérielle a connu sa première hausse significative depuis 2009. Le taux était alors de 16,9 pour cent et il est passé à 17,7 pour cent en 2013.

Le poids a aussi constitué un facteur dans le taux d’hypertension artérielle, les personnes classées comme obèses selon les lignes directrices de Santé Canada concernant l’indice de masse corporelle étant deux fois plus susceptibles de faire de l’hypertension artérielle que les personnes non obèses.

L’étude a également conclu que les habitudes des Canadiens en ce qui a trait à la consommation de fruits et légumes, à la consommation d’alcool et au tabagisme sont demeurées en 2013 semblables à celles de 2012.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!