Environ 20 g de protéines par jour pourrait réduire le risque d’AVC.

Aussi peu qu’une poitrine de poulet ou un filet de saumon par jour, soit environ 20 g, peut réduire le risque d’AVC de 20 %.

L’auteur d’une récente étude à ce propos, Dr Xinfeng Liu de la Nanjing University School of Medicine, en Chine, affirme qu’en plus, pour chaque 20 g de protéines supplémentaires par jour, les gens diminuent encore leurs risques de 26 %.

Une alimentation riche en protéines pourrait donc éviter de nombreux AVC, responsable de 10 000 décès annuellement uniquement en Grande-Bretagne. « Si tout le monde consommait au moins cette quantité de protéine (20 g/jour), cela se traduirait par 1,4 million de décès en moins annuellement à travers le monde », défend Liu.

Évidemment, il faut faire la part des choses et éviter de consommer plus de viande rouge, même si celle-ci a une haute teneur en protéines. Une récente étude affirmait cette semaine que trop de viande rouge, surtout à l’adolescence, augmentait de beaucoup le risque de cancer du sein.

Il en va de même pour le risque d’accident vasculaire cérébral. Il serait donc bénéfique, au contraire, de diminuer la viande rouge et de remplacer son apport protéinique par du poisson.

La recherche a été publiée dans la revue spécialisée Neurology.

Crédit photo : Olgany/BigStockphoto.com

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!