Métro

Une nouvelle clinique doit ouvrir au début de 2015 avec un objectif: éliminer la liste d’attente pour obtenir un diagnostique d’autisme, sur laquelle se trouve environ 800 enfants à Montréal.

C’est la Fondation Miriam qui la mettra en place au centre-ville de Montréal, grâce, entre autres, à un don de 5M$ de la Fondation Marcelle et Jean Coutu.

«J’ai un grand intérêt envers cette cause, notamment comme grand-papa d’une petite fille, Chloé, touchée par l’autisme depuis sa naissance», a déclaré l’entrepreneur Jean Coutu dans une vidéo diffusée lors de la conférence de presse, lundi après-midi.

Tous les jeunes patients en attente d’un tel diagnostique à Montréal seront référés par les hôpitaux à ce centre, qui offrira un service d’évaluation de même que de l’aide aux parents. Les enfants diagnostiqués seront ensuite dirigés vers l’un des centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement (CRDITED) pour recevoir des services d’intervention.

En ce moment, les enfants montréalais peuvent attendre jusqu’à deux ans avant d’être évalués pour les troubles du spectre de l’autisme ou la déficience intellectuelle. «Une prise en charge précoce est cruciale pour le développement des enfants», a souligné Warren Greenstone, président-directeur général de la Fondation Miriam.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux coordonnera le projet, qui vise aussi à libérer des ressources pour que davantage d’enfants puissent obtenir des services spécialisés d’intervention. «Le nombre d’enfants touchés par l’autisme double tous les quatre ans. Il faut renverser la vapeur», a déclaré Lucie Charlebois, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, qualifiant l’autisme de «grande priorité».

M. Greenstone espère que 500 enfants pourront recevoir un diagnostique dans la première année et demie suivant l’ouverture de la clinique, et éliminer la liste d’attente dans les années qui suivront.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!