Le manque de sommeil aurait des conséquences directes sur les arrêts de travail.

Selon des chercheurs finlandais, tout ce qui touche au manque de sommeil peut mener à un arrêt de travail, aussi appelé arrêt maladie.

Après 7 ans d’analyse du sommeil de près de 4000 participants hommes et femmes, il s’avère que l’insomnie est la cause première d’absentéisme prolongé sur les lieux du travail.

Top Santé rapporte les explications de Tea Lallukka. « La durée de sommeil optimale avec le moins de risque de maladies est de 7,6 heures pour les femmes et 7,8 heures pour les hommes. Bien que la persistance d’autres problèmes de santé affecte le bien-être des personnes, les problèmes de santé pourraient diminuer de 28 % si les troubles du sommeil étaient traités et soignés. »

Il faut savoir que les troubles du sommeil affectent 1 individu sur 5 dans les pays développés. Outre l’insomnie, un sommeil non réparateur, un manque d’heures de sommeil qui s’accumule et la prise de sédatifs peuvent aussi mener à l’épuisement.

D’autre part, une carence en sommeil peut causer des accidents de la route, une dépression et mener à de nombreuses maladies, dont le cancer.

Crédit photo : Tom Wang/BigStockphoto.com

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!