MONTRÉAL – Les hommes qui occupent un emploi exigeant physiquement, qui souffrent d’hypertension ou qui prennent plusieurs médicaments mettent possiblement leur fertilité en péril, prévient une nouvelle étude.

Les chercheurs de l’Université Stanford et des Instituts nationaux de la santé des États-Unis seraient les premiers à s’être intéressés au lien entre l’effort physique au travail, la santé et la qualité du sperme d’hommes qui essaient d’avoir un bébé.

Les scientifiques ont étudié 456 hommes recruté au Texas et au Michigan, et ayant un âge moyen de 32 ans. Ils ont constaté que 13 pour cent des hommes qui occupaient un emploi exigeant physiquement présentaient une réduction des spermatozoïdes, comparativement à 6 pour cent des hommes dont l’emploi n’était pas aussi fatiguant.

Parmi les hommes souffrant d’hypertension artérielle, de diabète ou d’hypercholestérolémie, seuls ceux atteints d’hypertension avaient un pourcentage moindre de spermatozoïdes normaux.

Enfin, 15 pour cent des homems qui prenaient au moins deux médicaments par jour produisaient moins de 39 millions de spermatozoïdes par éjaculation, alors que la normale varie entre 40 millions et 300 millions.

Un des chercheurs, le docteur Buck Louis, s’est toutefois réjoui qu’il s’agisse uniquement de facteurs modifiables.

Les conclusions de cette étude sont publiées en ligne par le journal médical Fertility and Sterility.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!