Collaboration spéciale

Une mutation génétique pourrait être à l’origine des cas les plus sévères de grippe, selon les travaux d’une équipe de chercheurs du Laboratoire de Génétique Humaine des Maladies Infectieuses, publiés par l’Inserm le 26 mars.

Maladie saisonnière provoquant fièvre, maux de tête et courbatures, la grippe guérit la plupart du temps en une semaine. Pourtant, chez certaines personnes, elle s’avère beaucoup plus grave, certains cas se révélant même mortels suite à une détresse respiratoire.

Ce sont surtout les patients les plus faibles physiquement, atteints de maladies pulmonaires chroniques, par exemple, qui sont touchés par ces formes sévères. Pourtant, la plupart des cas graves restent inexpliqués, notamment chez les enfants.

Pour investiguer sur les causes, les chercheurs ont mené des travaux en Europe et aux États-Unis, se penchant sur le cas d’une petite fille touchée par une forme sévère du virus, mais ne présentant aucune autre pathologie qui aurait pu accentuer sa vulnérabilité.

Le séquençage de son génome et de ceux de ses parents a permis de mettre en lumière la présence de deux allèles mutés d’un gène, chacun étant hérité d’un de ses deux parents. La mutation de ces deux allèles a entraîné un dysfonctionnement du gène en question, perturbant son système de défense contre l’infection par le virus de la grippe.

Si ces conclusions doivent être complétées par d’autres travaux, les chercheurs soulignent leur importance dans la recherche de solutions thérapeutiques pour soigner les grippes sévères chez l’enfant. En effet, ils soulignent que l’amplification d’interférons – protéine impliquée dans le système immunitaire affaiblie par la mutation génétique étudiée – pourrait être étudiée.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!