CRCHUM Une photo de tumeur du sein.

Un nouvel outil de recherche en cancer du sein sera créé au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM).

À partir d’une biobanque constituée depuis une dizaine d’années par plusieurs centres hospitaliers universitaires du Québec, 2000 échantillons de tumeurs seront regroupés dans une dizaine de blocs de paraffine par le biais d’une technique appelée micro-étalage tissulaire. «Cela permettra d’étudier tous ces échantillons de tumeurs dans une seule et même expérience. Cette approche accélère les expérimentations et en diminue les coûts», a expliqué Anne-Marie Mes-Masson, investigatrice principale du projet.

Cette ressource sera rendue disponible aux chercheurs canadiens et internationaux. Selon Mme Mes-Masson, elle servira à la découverte de nouveaux traitements, notamment au développement d’approches personnalisées.

Le projet sera réalisé grâce à une subvention de 500 000$ de la Fondation du cancer du sein du Québec.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!