MONTRÉAL – L’Association des pharmaciens du Canada plaide pour la vaccination non seulement des jeunes femmes, mais aussi des jeunes hommes contre le Virus du papillome humain (VPH). L’association entend d’ailleurs soulever cette question de la stratégie nationale d’immunisation durant la campagne électorale fédérale.

La famille des virus du papillome humain ou VPH comprend plusieurs types de virus. Certains se transmettent sexuellement. Il s’agit d’ailleurs de la maladie transmise sexuellement la plus fréquente au Canada, selon l’association. Et très souvent, les personnes infectées n’ont pas de symptômes. Les infections par le VPH peuvent entraîner des cancers, notamment du col de l’utérus, voire des décès.

Un programme pancanadien de vaccination contre le VPH a déjà été lancé au pays en 2008. Le gouvernement fédéral y avait investi quelque 300 millions $.

Le programme permet de vacciner principalement les filles et les jeunes femmes. Mais plusieurs acteurs du milieu de la santé militent pour que l’on vaccine également les jeunes hommes. Certaines provinces le font, comme la Nouvelle-Écosse, l’Alberta et l’Île-du-Prince-Édouard. Mais le programme devrait être étendu, selon l’Association des pharmaciens du Canada.

«Les données probantes sont claires: la vaccination sauve des vies», affirme Carlo Berardi, président du conseil de l’association, dans un communiqué.

L’association rappelle qu’en 2012, le Comité consultatif national de l’immunisation a déjà recommandé que le vaccin contre le VPH soit offert aux jeunes hommes.

«Le débat est clos: la vaccination des jeunes hommes contre le VPH sauvera des vies», commente de son côté le président-directeur général de l’Association des pharmaciens du Canada, Perry Eisenschmid. Il fait valoir que les économies à long terme sur les traitements et les soins administrés aux hommes atteints de maladies liées au VPH dépasseraient le coût additionnel que supposerait l’extension de la stratégie nationale d’immunisation existante.

L’association entend profiter de la campagne électorale au fédéral, cet automne, pour revendiquer une amélioration de cette stratégie nationale d’immunisation.

Elle rappelle que partout au pays, les pharmaciens sont appelés à jouer un rôle accru dans la prestation de services et de soins de santé.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!