Archives Métro

MONTRÉAL – Même une consommation modeste d’alcool rehausse le risque de cancer chez les hommes et les femmes qui fument, prévient une étude réalisée par l’université Harvard.

Chez les fumeuses, une consommation modeste d’alcool (à savoir, une consommation par jour tout au plus, soit 15 grammes d’alcool) gonflait le risque de certains cancers associés à l’alcool, principalement le cancer du sein. Même les femmes qui n’avaient jamais fumé ont semblé plus à risque.

Chez les fumeurs, une ou deux consommations par jour augmentaient également le risque de souffrir de certains cancers associés à l’alcool. Aucune association n’a été notée chez les hommes qui n’ont jamais fumé.

Une consommation correspond à un petit verre de vin de 120 mL ou à 355 mL de bière.

Les chercheurs ont tenu compte de facteurs comme l’âge, l’ethnicité, l’indice de masse corporelle, les antécédents familiaux de cancer, le tabagisme, la sédentarité et l’alimentation dans le calcul de leurs résultats.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal médical The BMJ.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!