Une équipe de chercheurs de l’université d’État de Géorgie (GSU) aux États-Unis, a mis en évidence que les couples qui s’occupent de façon égale de leurs enfants ont une vie sexuelle bien plus épanouie que ceux dont la majorité des responsabilités est assurée par la mère.

L’étude a été menée par Daniel L. Carlson professeur adjoint de sociologie à l’université d’État de Géorgie (GSU) aux États-Unis et par deux étudiants de la même entité, Sarah Hanson et Andrea Fitzroy.

Les chercheurs ont analysé les données obtenues à partir d’une étude portant sur la relation conjugale et datant de 2006: Marital and Relationship Survey (MARS).

487 couples hétérosexuels, qui avaient tous des enfants, avaient alors été suivis. Ils ont été répartis dans trois groupes différents. Un premier où les femmes faisaient la plupart ou la totalité des services de garde des enfants (plus de 60%), un deuxième où les hommes s’occupaient de la plupart ou de la totalité des tâches (plus de 60%). Et un troisième, où les responsabilités étaient plus ou moins partagées (entre 40 et 60%).

« La garde a été définie sur trois critères: garde émotionnelle et soins physiques apportés à l’enfant, garde interactive et garde passive (surveillance et suivi). Les chercheurs ont également mesuré la qualité de la surveillance à travers quatre tâches distinctes: qui était responsable de l’élaboration des règles? qui appliquait ces règles ou punissait les enfants? qui récompensait les bambins? et qui jouait avec eux », précisent les auteurs de l’étude.

Puis les scientifiques ont analysé, pour chacun des couples, la fréquence des relations sexuelles, les niveaux de satisfactions et s’il y a avait des conflits entre le père et la mère.

Les avantages d’être un père plus présent
Les résultats, publiés en avant-première dans la revue de l’American Sociological Association et qui seront présentés à la 110e assemblée annuelle de l’association, ont ainsi mis en évidence que les plus bas niveaux de satisfaction concernant les relations sexuelles ont été signalés dans le groupe où les femmes étaient responsables de la plupart ou de la totalité des aspects de la garde des enfants.

« Le point important à souligner est que lorsque nous nous penchons sur la garde des enfants, les différences que nous trouvons concernent surtout le groupe où la mère avait le plus de responsabilités », confirme Daniel L. Carlson, principal auteur de l’étude.

De fait, ces recherches mettent également en lumière que, dans le groupe où les hommes intervenaient le plus dans la garde, la satisfaction globale concernant les relations sexuelles était, pour l’homme et la femme, tout aussi élevée que pour les couples aux responsabilités partagées.

Une conclusion qui pousse les chercheurs à penser que les pères ont donc tout intérêt à s’investir beaucoup pour préserver l’harmonie de leur couple.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!