Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) a mené cette année des délégations dans les États du Colorado et de Washington, aux États-Unis, qui ont légalisé en 2014 l’usage du cannabis. Les leçons tirées de leurs essais et erreurs pourraient bien être utiles au gouvernement Trudeau, qui a promis de se pencher sur la question.

Le rapport publié mardi par le CCLT recommande tout d’abord au gouvernement de prendre son temps pour préciser les buts recherchés par la légalisation, d’élaborer une règlementation conséquente et d’ouvrir progressivement le marché à ces produits.

«La mise en œuvre de la réforme dans ces États s’est faite sur une période de douze mois. On nous a dit que ça s’était fait trop rapidement, a souligné Catherine Paradis, analyste au CCLT. Par ailleurs, le système de taxation à mettre en place sera différent si notre but est d’enrayer le marché noir versus si c’est de récolter des revenus pour l’État.

Il faut aussi s’assurer d’injecter les ressources nécessaires, qui seront très grandes, que ce soit en nombre de fonctionnaires pour accorder des licences ou de policiers pour exercer un contrôle. «Ces États ont manqué de ressources. Quand est venu le temps d’émettre des licences, l’État de Washington n’avaient pas assez de gens pour traiter les dossiers», a donné en exemple Mme Paradis.

Le CCLT conseille aussi de règlementer tous les types de produits et leur concentration de façon très serrée pour éviter des conséquences imprévues. Au Colorado, des producteurs ont intégré un trop grand nombre de doses dans des produits comestibles, ce qui a provoqué des cas de surdoses.

Selon Mme Paradis, il est encore trop tôt pour savoir si les nouvelles règlementations ont atteint leurs objectifs ou si elles ont donné lieu à une hausse de la consommation de marijuana.

Le CCLT appelle le gouvernement à lancer un dialogue national et à mettre sur pied un système de suivi de la consommation de la marijuana dès que possible.

Grandes lignes règlementaires
Au Colorado et dans l’État de Washington, la possession permise à des fins personnelles est de 28 grammes de cannabis séché. Les infusions sont aussi permises et la consommation en public est interdite.

  • Au Colorado, les produits sont taxés à environ 30% du prix total, alors que Washington les taxe à environ 50%. Le Colorado permet la possession de six plants alors que Washington l’interdit.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!