Roxane Léouzon/Métro

Le CHU Sainte-Justine, en collaboration avec la Société des arts technologiques (SAT), a inauguré mardi un jeu immersif en 3D visant à prévenir les blessures que se font les enfants à la maison.

Le jeu, appelé «La maison de Justin», se joue à deux grâce à des masques de réalité virtuelle Oculus Rift. Justin est un petit garçon déguisé en pirate, incarné par un des joueurs, qui risque de se blesser en raison des 11 dangers dispersés dans la maison. Celui qui incarne l’adulte doit corriger les situations problématiques pour éviter à Justin des brûlures, des empoisonnements ou des traumatismes crâniens. On rappelle notamment qu’il est recommandé de ranger tous les objets tranchants dans des tiroirs munis de loquets et d’installer des cache-prise dans toutes les prises électriques de la maison.

L’idée de ce jeu a germé il y a deux ans dans la tête de deux infirmières cliniciennes du CHU Sainte-Justine en quête d’un moyen efficace de prévenir les blessures à la maison. C’est un problème important puisque plus du tiers des 12 000 traumatismes physiques qui sont vus au CHU Sainte-Justine chaque année sont survenus à la maison.

Une mère de famille, Karine Blanchard, a raconté mardi comment son fils Louis, âgé de tout juste un an en novembre 2014, s’est brûlé au troisième degré en mettant les mains sur les portes vitrées du foyer chez ses grands-parents. «Ça a nécessité des greffes de peau aux deux mains. Ç’a été une période extrêmement difficile avec un bébé qui ne comprend pas ce qui se passe. Il a eu beaucoup de sédation, plusieurs traitements très invasifs, des plâtres jusqu’à l’épaule pendant plusieurs semaines, a raconté Mme Blanchard. De la prévention, on n’en fera jamais assez.»

Selon la Dre Marianne Beaudin, chef du service de traumatologie du CHU Sainte-Justine, cet incident aurait pu être évité si une barrière avait été installée devant le foyer.

«Le plus efficace serait de rencontrer un à un les parents et de faire le tour de leur maison pour identifier les dangers et leur donner des trucs pour les éliminer. Mais ça demanderait énormément de ressources, et on ne serait pas capable d’en rencontrer plus que huit par jour par intervenant», a exposé la Dre Beaudin.

Avec ce jeu, qui partira dans les prochains jours en tournée à travers le Québec, notamment dans les centres commerciaux, la Dre Beaudin espère rejoindre une centaine de personnes par jour.

Le projet s’inscrit dans le cadre du Living Lab, un partenariat entre le CHU Sainte-Justine et la SAT dédié au développement d’approches thérapeutiques intégrant des nouvelles technologies. Le développement et la réalisation de la Maison de Justin a coûté 80 000$. La Dre Beaudin estime que le système ainsi mis au point pourra être réutilisé pour d’autres jeux axés sur la prévention des traumatismes, par exemple ceux causés par les textos, l’alcool et la drogue au volant.

 

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!