MONTRÉAL – Les antidépresseurs se classaient au deuxième rang parmi les médicaments sur ordonnance les plus prescrits aux jeunes femmes et aux filles âgées de 15 à 24 ans, après les contraceptifs oraux, de 2007 à 2011, indique mardi Statistique Canada.

Cette donnée fait partie d’un portrait sur la santé des femmes canadiennes brossé par Statistique Canada à l’occasion du 8 mars.

On y apprend aussi que les filles de ce groupe d’âge étaient plus susceptibles que les garçons de déclarer consulter un professionnel ou chercher de l’aide auprès de sources informelles pour des problèmes émotionnels, des problèmes de santé mentale ou de consommation d’alcool ou de drogues.

En 2012, les filles étaient plus susceptibles que les garçons de correspondre aux critères d’un diagnostic d’épisode dépressif majeur, soit 13 pour cent par rapport à 9 pour cent.

Pour ce qui est des idées suicidaires durant une période de leur vie, la proportion est de 16 pour cent pour les filles par rapport à 12 pour cent pour les garçons.

Bien que 97 pour cent des filles de 12 à 19 ans se déclaraient satisfaites ou très satisfaites de leur vie en général, en 2014, la proportion de celles qui percevaient leur santé mentale comme étant passable ou mauvaise a crû, passant de 3 pour cent en 2003 à 7 pour cent aujourd’hui.

De façon générale, 60 pour cent des filles et femmes âgées de 12 ans et plus déclarent leur état de santé très bon ou excellent.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!