Métro

MONTRÉAL – Environ un homme sur neuf sera terrassé par la mort cardiaque subite, principalement avant l’âge de 70 ans, comparativement à seulement une femme sur 30, selon une nouvelle étude publiée par le Journal of the American Heart Association.

L’enquête portait sur plus de 5200 hommes et femmes inscrits à une vaste étude sur la santé cardiovasculaire.

Les chercheurs ont constaté que le risque pour les hommes d’être victimes d’une mort cardiaque subite est de 11 pour cent à l’âge de 45 ans, contre 2,8 pour cent pour les femmes.

Le risque passe à 12 pour cent chez les hommes qui présentent au moins deux facteurs de risque (hypertension artérielle, cholestérol total, tabagisme et diabète). L’hypertension artérielle — seule ou accompagnée d’un autre facteur — a été associée au risque le plus élevé.

L’auteur principal de l’étude, le docteur Donald Lloyd-Jones de l’Université Northwestern, a souligné que le dépistage du cancer du côlon est très répandu, même si le risque de souffrir de la maladie n’est que de 1 sur 21. Le dépistage de la mort cardiaque subite, en revanche, est pratiquement inexistant, alors que le risque d’en souffrir est nettement plus élevé, a-t-il dit.

La mort cardiaque subite tue quelque 450 000 Américains chaque année. La majorité des victimes ne présentaient aucun signe préalable de maladie cardiovasculaire.

Aussi dans Vivre :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!