mrfiza/shutterstock.com

Québec est sur ses gardes puisque la présence des moustiques, porteurs du virus du Nil occidental (VNO), a été signalée à Montréal depuis le début de l’été.

Aucun cas d’infection d’un humain n’a été rapporté jusqu’à présent, a indiqué lundi le ministère de la Santé et des Services sociaux. Celui-ci demeure aux aguets puisqu’au cours des cinq dernières années, le nombre de cas de personnes ayant contracté le VNO a grandement fluctué à l’échelle de la province.

De 2004 à 2010, moins de cinq cas d’infection par année ont été rapportés. En 2011, 42 personnes ont attrapé le VNO, d’après les données officielles, et 134 l’année suivante. Trente-deux victimes ont été recensées en 2013 et seulement 6 en 2014. L’année dernière, le VNO a été détecté chez 45 personnes.

Tous les ans, la majorité des personnes infectées se trouvent à Montréal, à Laval, en Montérégie, dans les Laurentides ou dans Lanaudière.

Le virus du Nil a été observé surtout en milieu urbain. «Le VNO varie selon la météo et le nombre de moustiques présents, il est donc ardu de connaître la situation d’avance, ces facteurs n’étant pas prédéterminés», a expliqué la porte-parole du Ministère, Noémie Vanheuverzwijn.

Pour prévenir les infections, le ministère de la Santé recommande de porter des vêtements longs et de couleur claire, d’utiliser du chasse-moustiques et d’installer des moustiquaires sur les portes et les fenêtres. L’eau stagnante qui se trouve à l’extérieur doit aussi être éliminée.

Les personnes infectées présentent pour la plupart aucun, sinon très peu, de symptômes, tels qu’une faible fièvre, un mal de tête, des douleurs musculaires, des rougeurs ou des éruptions de boutons. Dans de rares cas, elles peuvent développer des maladies graves, comme une encéphalite. Les personnes âgées de 50 ans et plus et celles ayant un système immunitaire affaibli y sont particulièrement à risque. Dans le pire des cas, les personnes infectées en meurent.

Nombre de cas d’infections au VNO rapportées dans les cinq dernières années

  • 2011 – 42
  • 2012 – 134 (dont 5 décès)
  • 2013 – 32 (dont 1 décès)
  • 2014 – 6
  • 2015 – 45 (dont 1 décès)

Données du ministère de la Santé et des Services sociaux

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!