Sean Kilpatrick/La Presse canadienne

Le réseau social Facebook a annoncé jeudi le lancement d’un système pour vérifier l’authenticité des photos et des vidéos, dans le cadre de ses efforts pour contrer les campagnes de désinformation ayant affecté la plateforme.

Facebook va utiliser l’apprentissage automatique et d’autres outils techniques pour sévir contre les images et vidéos manipulées.

«L’un des défis pour combattre la désinformation est qu’elle se manifeste différemment selon les types de contenus et les pays», a expliqué une responsable de Facebook, Tessa Lyons, sur le blog de l’entreprise.

«Face à cela, nous avons testé le fact-cheking des photos et des vidéos dans quatre pays. Cela concernait les images manipulées (par exemple, une vidéo éditée pour montrer quelque chose qui ne s’est pas vraiment passé) ou présentées hors de leur contexte (par exemple la photo d’une tragédie précédente associée à un conflit se déroulant aujourd’hui)», a-t-elle poursuivi.

Facebook, critiqué pour avoir permis une campagne de désinformation de la Russie durant les élections américaines de 2016, a accru ses efforts pour stopper les faux comptes et la diffusion de rumeurs.

Selon Mme Lyons, des efforts de vérification des faits par la plateforme sont désormais en place dans quatorze pays, un chiffre qui devrait augmenter cette année. Des partenaires indépendants sont sollicités pour effectuer ces vérifications, qui conduisent ensuite Facebook à sévir contre les auteurs de fausses nouvelles.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!