Cette fois, c’est dans une
polyvalente californienne qu’un étudiant a été réprimandé puis suspendu
de l’établissement pour des commentaires publiés sur sa page
personnelle.

L’American Civil Liberties Union
(ACLU) n’a pas pris cet événement à la légère et a adressé au directeur
de la Mesa Verde High School, Rick Messer, une lettre indiquant que le
commentaire publié par Donny Tobolski était protégé par la Constitution
et par le Code de l’éducation.

C’est après avoir reçu une quantité appréciable de devoirs en
sciences biologiques que l’étudiant a écrit – avec une économie de tact
et de doigté – que le professeur est «a fat ass who should stop eating fast food, and is a douche bag». Le message a été rédigé au domicile de l’étudiant, en dehors des heures scolaires.

En novembre 2010, un organisme fédéral avait statué que les statuts et messages publiés sur Facebook
sont inclus dans le droit à la libre expression (free speech) dans un
cas de licenciement impliquant des commentaires désobligeants d’un
employé – Dawnmarie Souza – envers un superviseur.

Dans ces deux cas, même si les commentaires sont considérés comme
vulgaires et plutôt impolis, ils ne sous-entendent aucune menace.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!