Deux raisons ont poussé
Microsoft à abandonner le développement de son lecteur multimédia Zune:
des ventes particulièrement décevantes et sa volonté de miser ses billes
sur un projet qui a de meilleures chances de se mesurer à Google et
Apple: l’intégration du logiciel Zune à son système d’exploitation
mobile Windows Phone 7.

D’après les sources anonymes dont les propos ont été rapportés par Bloomberg,
Microsoft considèrerait «recycler» le logiciel animant le Zune en
l’intégrant dans des mobiles fonctionnant sous Windows, notamment. Ce
logiciel permet aux usagers d’acheter de la musique ou des films, ainsi
que d’écouter de la musique en continu (streaming) moyennant une
mensualité fixe.

Était-ce une annonce prévisible, sachant que bien que le matériel
électronique du Zune n’ait pas évolué depuis le lancement du Zune HD
vers la mi-2009, le logiciel a bénéficié de quelques mises à jour
d’importance?

Même si Microsoft ne lance plus de nouveaux modèles de Zune, les
versions existantes seront commercialisées jusqu’à épuisement des
stocks, rapporte Bloomberg. Microsoft avait lancé son lecteur multimédia
en 2006, mais ses ventes n’ont jamais même approché celles de l’iPod
d’Apple. D’après les dernières données, l’entreprise à la pomme a vendu
près de 77% des lecteurs multimédias l’année dernière dans le monde.

En intégrant le logiciel du Zune à Windows Phone 7, Microsoft a donc
plus de chance de se démarquer dans le secteur de la téléphonie mobile
et ainsi de mieux faire face à la souveraineté d’Apple (iOS) et de
Google (Android). D’ailleurs, la stratégie à long terme de Microsoft est
d’intégrer l’écosystème Zune à l’ensemble de ses plateformes, comme
l’indique Bloomberg.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!