Blink est une application qui permet de communiquer par messagerie instantanée en toute confidentialité.

En rachetant l’application Blink, concurrente de Snapchat, Yahoo! démontre son envie d’investir le terrain très tendance des messageries instantanées éphémères où les mobinautes voient leurs échanges (y compris les photos et vidéos échangées) définitivement détruits une fois terminés.

Le principe de Blink est désormais bien connu : il s’agit de s’envoyer des messages cryptés et éphémères, entièrement détruit une fois la conversation terminée

L’application Blink ne sera bientôt plus disponible, aussi bien sous Android que iOS. Ses équipes vont maintenant s’efforcer d’apporter leur savoir-faire à Yahoo!, pour des projets encore secrets.

La confidentialité des données est le nouvel argument mis en avant par les éditeurs d’applications de messagerie en réponse aux différents scandales de surveillance et de vols de données personnelles qui entachent régulièrement internet.

Récemment, John McAfee, fondateur de l’éditeur d’antivirus du même nom (mais qui a démissionné de l’entreprise en 1994), a annoncé la disponibilité sous Android et Windows Phone d’une nouvelle messagerie garantie 100 % confidentielle, Chadder. Une version pour iOS est bientôt prévue.

L’application française FYEO (For Your Eyes Only) repose sur le même principe.

De son côté, Snapchat, l’application référence en matière de communication éphémère (messagerie, visioconférence, partage de photos/vidéos) a récemment passé un accord avec le gendarme américain de la concurrence (FTC) dans le but d’améliorer la confidentialité et la sécurité de ses services.

Aussi dans Techno :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!