Maxime Johnson/Métro Peu d'ordinateurs sont équipés de Chrome OS, comme le Samsung Chromebook.

Les systèmes d’exploitation Chrome OS et Android ne devraient plus faire qu’un d’ici à 2017. Google opte pour une solution multiplateforme, selon une information obtenue par le Wall Street Journal.

Ce nouveau système d’exploitation, qui serait présenté dès 2016 et rendu disponible en 2017, fonctionnerait donc aussi bien sur ordinateur que sur tablette ou smartphone. Il donnerait en outre, quel que soit le terminal, un accès complet au Play Store et à son offre pléthorique d’applications.

Aujourd’hui, Android est système d’exploitation mobile le plus populaire au monde, utilisé sur plus de 1 milliard de terminaux mobiles. Sa déclinaison sur PC ne devrait donc pas bouleverser les habitudes de ses utilisateurs actuels.

Chrome OS n’est pour le moment présent que sur la gamme Chromebook, laquelle ne représente qu’une part marginale des ventes de PC dans le monde. Pour autant, ce système relativement minimaliste qui met surtout en valeur les applications Google, ne devrait pas disparaitre. Il restera en open source, toujours développé par Google, et pourra être intégré à n’importe quel PC si un fabricant le souhaite.

Android, comme Windows 10…

Cette politique de Google serait donc à rapprocher de celle de Microsoft qui, avec Windows 10, propose déjà un seul et unique système, quel que soit le terminal utilisé. De son côté, Apple devrait continuer à proposer deux systèmes bien distincts (Mac OS et iOS) quoique convergents sur certains points.

Si un tel projet se confirme, une première ébauche de ce nouveau système d’exploitation sera probablement dévoilée lors de la conférence annuelle pour développeurs Google I/O, qui se déroule chaque année au printemps à San Francisco.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!