sebastienroy.ca Joffrey Dumas, au Festival mode et design 2015.

Avant que la musique résonne et que les mannequins commencent à défiler sur la passerelle, tout un travail d’équipe se joue en coulisses. Le maquilleur professionnel Joffrey Dumas raconte.

En poste cette semaine au Festival mode et design, Joffrey Dumas en a vu de toutes les couleurs depuis qu’il œuvre dans les coulisses des défilés. De son propre aveu, l’événement, qui se déroule sur des scènes extérieures du centre-ville de Montréal, est plutôt «étourdissant». «C’est une expérience à part», admet-il.

Chaque jour, pendant le festival, il maquille de 10 à 20 mannequins à la chaîne pour 5 ou 6 défilés différents, entouré d’une équipe comptant une quinzaine de maquilleurs. «On peut être une trentaine à la fois dans la tente, explique-t-il, sans compter les caméras qui vont et viennent. C’est une ambiance assez dynamique!»

La pression est différente dans le cas d’un défilé unique à l’intérieur, convient-il, ajoutant néanmoins que ce n’est «pas plus relax» pour autant. Cela dit, l’expérience en plein air donne l’occasion de relever des défis différents, le principal étant la météo. «Comme le festival se déroule en août, il faut souvent affronter de grosses chaleurs», témoigne-t-il. Ou encore des orages, qui menacent d’emporter la tente où sont installées les stations de maquillage.

Autre défi de taille : les fards qui coulent quand il fait très chaud. «On peut toujours poudrer, mais si on en fait trop, c’est moins beau», souligne le maquilleur, évoquant un défilé de manteaux de fourrure en pleine canicule. «On attendait les filles en arrière avec des essuie-tout parce qu’elles étaient trempées tellement il faisait chaud!»

Aussi dans Tendances :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!