Collaboration spéciale Le modèle Bon vivant, que Philippe Pallotta considère comme l’un des plus polyvalents de la collection, sied à plusieurs formes de visage avec sa forme arrondie tendance (à partir de 475 $).

Trois jeunes entrepreneurs tentent une percée dans l’univers très niché des lunettes de luxe.

Sans toutefois être inabordables, les montures de Lunetterie générale, dont le siège social est situé à Asbestos, près de Sherbrooke, sont destinées à plaire à ceux qui cherchent de l’inusité. Mot clé? «Avant-garde», précise le directeur retail de la marque, Philippe Pallotta.

«Nous avons constaté un manque dans l’industrie des lunettes, continue-t-il en entrevue. Nous trouvions que les montures qu’on trouve chez l’optométriste manquaient d’originalité – c’est toujours la même chose.» Ce constat, convient M. Pallotta, a sans doute poussé les deux cofondateurs, Julien Couture et Alexis Martel, et lui-même à investir ce créneau qu’ils considéraient en quelque sorte comme négligé au Québec. Ils parlent en connaisseurs de cause: tous les trois portent des lunettes, confie-t-il!

À la différence de BonLook, qui s’adresse à une large clientèle avec ses petits prix et son service rapide, Lunetterie générale vise «un marché plus niche», précise-t-il, un marché d’adeptes de tendances pointues.

Même si la collection, fabriquée dans de petits ateliers au Japon, comprend son lot de «montures très capotées», on y retrouve aussi des modèles plus sobres et intemporels. «Nous avons aussi créé des formes plus classiques, souligne Philippe Pallotta. Le vintage nous inspire beaucoup, et c’est important pour nous de proposer des lunettes qui seront encore belles dans 10 ans.»

En plus de leur boutique sherbrookoise, les artisans de Lunetterie générale comptent cinq points de vente à Montréal. Leurs créations sont aussi distribuées aux États-Unis, en France et au Royaume-Uni.

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!