Des gestes aussi banals que sécher ses cheveux, se brosser les dents ou nettoyer son visage 
bénéficient aussi des avancées technologiques. La preuve par quatre.

Se coiffer en un temps record

Depuis les premiers modèles de séchoirs à cheveux électriques, dans les années 1950, le mécanisme de ces appareils a peu changé. Certes, on parle aujourd’hui de céramique et d’ions, mais rien de comparable au sèche-cheveux repensé par Dyson tout récemment. Il se distingue entre autres par sa prise ergonomique (le moteur se trouve dans le manche plutôt que dans la tête, ce qui rend l’appareil plus maniable) et sa puissance, qui permet de sécher les cheveux en un temps record sans pour autant les abîmer. Tout ça sans faire trop de bruit.

Séchoir Supersonic, Dyson, 500$ (inclut un embout lissant, un concentrateur pour mise en plis et un diffuseur magnétiques faciles à installer).

Les DEL à la rescousse

Il évoque vaguement la tronche des Stormtrooper. Ne vous méprenez pas : il ne s’agit pas d’un costume d’Halloween, mais bien d’un masque conçu pour traiter les peaux acnéiques à la maison sans crème ni autre produit. Les mini-ampoules DEL intégrées – 12 bleues pour éliminer les bactéries qui causent les boutons et 9 rouges qui apaisent l’inflammation – permettraient en effet de faire pénétrer dans la peau des longueurs d’onde thérapeutiques de lumière, selon le fabricant. Chaque masque est muni d’une télécommande qui permet de démarrer les traitements (10 minutes chaque fois). Gros bémol : au bout de 30 séances, la télécommande doit être remplacée.

Masque de luminothérapie antiacné, Neutrogena, 50$ incluant un masque et une télécommande pour 30 séances; 22$ pour la télécommande seulement.

Cure de jouvence sans bistouri

Après avoir innové avec sa brosse nettoyante, voilà que Clarisonic mise sur les ondes vibratoires pour combattre les signes de l’âge. «À la place de procédures effractives comme la chirurgie, on peut désormais avoir des effets épatants avec une routine journalière agréable à la portée de tous, aussi simple que de se brosser les dents», a avancé la physicienne de formation Elisa Caberlotto, gestionnaire de projet au sein de la cosmétique instrumentale chez L’Oréal, dans le cadre d’un symposium sur le sujet tenu à Singapour le printemps dernier. On nettoie d’abord la peau avec la brosse, puis on remplace celle-ci par une tête de massage dont la mission est de raffermir
la peau grâce à 27 000 (!) micromassages raffermissants en 3 minutes. La technique aurait par ailleurs l’avantage d’améliorer l’absorption des crèmes, selon L’Oréal.

Brosse de nettoyage sonique Smart Profile Uplift, Clarisonic, 429$ (79$ pour la tête seulement).

Comme chez le dentiste

Cette brosse à dents sonique fait plus que simplement vibrer pour aider à déloger la plaque. Elle est aussi dotée de capteurs qui permettent un «brossage intelligent». Pardon? Lesdits capteurs envoient les données de brossage à une application pour téléphone intelligent au moyen de la technologie Bluetooth, ce qui permet notamment de connaître les endroits où on ne brosse pas assez, de mieux prendre soin d’une zone problématique et de savoir quand exactement remplacer la tête de brosse. L’application nous avertit même quand on y va trop fort!

Brosse à dents sonique électrique avec application FlexCare Platinum Connected, Philips, 200$. Fonctionne de pair avec l’application Sonicare.

Aussi dans Tendances :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!