On dit souvent qu’il est plus facile d’apprécier l’hiver quand on est bien vêtu, et ça 
commence par le choix d’un bon manteau. Ça tombe bien : les options se multiplient 
et les technologies se raffinent. Quelques nouveautés ont piqué notre curiosité. Détails.

Rester bien au chaud

Une entreprise montréalaise, Kinesix Sports, s’est donné pour mission de développer une veste technique chauffante qui se contrôle grâce à une application mobile, actuellement en campagne de sociofinancement sur Kickstarter. «Chaque élément chauffant (il y en a 12!) est indépendant et jumelé à un capteur de température», explique Jonathan Albrecht, PDG de l’entreprise, qui planche sur ce projet depuis plus d’un an. Le manteau est aussi résistant à l’eau, au vent, et est conçu de manière à offrir une bonne aération.
Manteau ThermoSmart, de Kinesix, 348$ 
sur Kickstarter

Analyser l’activité

Spécialisée dans les vêtements d’extérieur pour enfants, Reima a lancé son propre capteur d’activité intégré. L’appareil, 
qu’on glisse simplement dans la poche d’un manteau, par exemple, permet d’enregistrer les données d’activité physique des enfants et de les analyser grâce 
à une application pour appareil intelligent. La marque finlandaise propose aussi depuis cette année des vêtements d’hiver spécialement traités pour mieux résister 
à la saleté, et ce, sans fluorocarbone.
Manteau Serkku, de Reima, 230$

Skier comme les olympiens

La marque norvégienne Swix ne propose pas que des cires pour les skis de fond. Peu de gens le savent, mais elle conçoit aussi des vêtements techniques à Montréal depuis une vingtaine d’années. Les manteaux de la collection Northern Fusion Caribou sont notamment reconnus pour leurs panneaux extensibles 
et leurs isolants ultralégers, ce qui en fait 
des vêtements parfaits pour bouger durant 
la saison froide. À preuve, même l’équipe canadienne de ski de fond les portera cet hiver en Corée du Sud pour les Jeux olympiques.
Veste Myrène, de Swix, 115$

Rester féminine

Les robes et les jupes en duvet isolées, vous connaissez? La marque québécoise Indygena propose notamment une robe à enfiler qui permet de rester féminine même durant la saison froide. Conçue en nylon ciré coupe-vent et déperlant, elle est aussi isolée de duvet de canard blanc 80/20. Il s’agit d’une intéressante solution de rechange pour les belles journées d’hiver où le mercure frôle le zéro en après-midi, ou pour celles qui veulent avoir du style toute l’année.
Robe Selimut, d’Indygena, 250$

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!