Un tout-inclus pour la peau permettant d’affronter la canicule comme le 
blizzard? C’est ce que propose une nouvelle gamme montréalaise de cosmétiques pour hommes, Men’s Seasons. Présentations en trois mots clés.

Simplicité
Offrir des produits pas compliqués est presque un prérequis si on veut percer le marché des cosmétiques masculins. «Les hommes sont en mode solution et vont chercher quelque chose de spécifique», explique Clément Joubert, fondateur de Men’s Seasons, qui a étudié la question, plus précisément la psychologie du comportement masculin pour l’achat de produits de beauté dans le cadre de son MBA. «Avec eux, une routine en cinq étapes ne fonctionnera jamais! Ils cherchent ce qui est le plus simple possible et qui donne des résultats.» En conséquence, sa gamme ne compte que six produits, dont une crème polyvalente pouvant aussi servir de baume après-rasage et de soin contour des yeux.

Climat
Parce que les extrêmes du climat québécois sont particulièrement rudes pour la peau (et que plusieurs ne réalisent pas que leurs besoins changent suivant la saison), Clément Joubert a décidé de miser sur ce point. «Je n’aurais pas lancé une marque si je n’avais pas trouvé un concept qui se différenciait des autres, admet-il. Je suis donc arrivé avec une solution toute faite pour que les hommes n’aient pas à se poser de questions.» L’entrepreneur propose même ses produits en coffrets saisonniers, un pour l’hiver (nettoyant, hydratant onctueux et baume protecteur) et l’autre pour l’été (nettoyant, hydratant léger et baume matifiant). Avec l’hiver qu’on connaît jusqu’à présent, avouez que des produits adaptés sont plus que bienvenus!

Écoresponsabilité
Les produits de la collection Men’s Seasons sont non seulement fabriqués ici, mais ils contiennent aussi des ingrédients actifs provenant de la forêt boréale, comme des extraits d’épinette noire, de pin gris, de bouleau jaune et d’érable rouge. S’affirmant écoresponsable, l’entreprise va plus loin en valorisant la biomasse forestière canadienne. En clair, «on recycle l’écorce des arbres provenant des papetières qui, elles, n’en ont pas besoin, explique M. Joubert. On ne va pas abattre des arbres pour en prendre l’écorce!» Pour «boucler la boucle», Men’s Seasons plante un arbre pour chaque coffret vendu et essaie de limiter le suremballage, tout en privilégiant l’utilisation de contenants recyclables.

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!