© Oleh_Slobodeniuk/Istock.com

Exit les décolletés et les robes fendues. La tendance est à la pudeur en matière de robes de mariée, avec des créations plus couvrantes que les saisons passées, d’après le dernier rapport Rapport Mariage 2018 de Pinterest. Une inspiration fortement liée au besoin de confort affiché par les utilisatrices du réseau social, qui recherchent des robes élégantes, simples et décontractées.

Pour la saison 2018, nombreux sont les créateurs et marques spécialisées à avoir proposé des robes épurées, sans froufrous, mais aussi des dos nus, et des tenues composées de jupes et de crop tops. Pourtant, les futures épouses semblent rechercher des créations plus couvrantes. Les quelque 4 milliards d’idées sur le mariage récoltées par Pinterest lui ont permis de dresser un panorama des tendances à venir en matière de style.

Les futures mariées se tournent cette année vers des robes dotées de cols montants (+351% d’enregistrements sur l’application), avec ou sans manches, révélant parfois des décolletés dans le dos. Autre grande tendance, les boléros font leur grand retour, tout en transparence ou dans des matières plus lourdes (+163%).

Pour changer du blanc intemporel, les «bride-to-be» privilégient des teintes claires, neutres, sans grande fantaisie. Les robes couleur champagne ont particulièrement la cote (+358%), tout comme le rose poudré (+46%).

Chez les hommes, le tweed est roi. Les costumes conçus dans ce tissu noble suscitent l’intérêt des futurs mariés (+165%). Mais ce sont surtout les ensembles sans cravate, décontractés chic, qui devraient faire fureur lors des prochaines cérémonies (+459%).

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!