Sophie Généreux, fondatrice de Bioéternel

Douze jeunes entrepreneurs se rendront en France du 24 au 31 mars pour présenter leurs 
produits, accompagnés d’un mentor spécialisé dans les relations d’affaires à l’international, un projet du Réseau M. Dans le lot, il y a la petite marque de cosmétiques naturels Bioéternel. 
Métro fait le point avec sa fondatrice, Sophie Généreux.

Comment décrivez-vous la marque?
Nous sommes une marque à part, très spécialisée. Nos recettes ont été élaborées en fonction des différents types de peau. Ayant eu beaucoup d’acné et de couperose, j’ai longtemps cherché des produits adaptés avant de décider de créer mes propres recettes.

Vous parlez aussi de phyto-cosmétologie…
Ça veut dire que nous utilisons des hydrolats, des extraits de plantes, des actifs et des huiles essentielles. Chaque produit contient 98% d’actifs de plantes médicinales, qui ont tous une action très précise et thérapeutique.

En quoi Bioéternel se distingue-t-elle des nombreuses marques de cosmétiques naturels qui arrivent sur le marché depuis quelques années?
Nos recettes artisanales sont élaborées en clinique pour des problèmes de peau précis, comme l’acné, la couperose, la peau sèche ou sensible. Nous n’offrons pas des produits bonbons, mais bien des posologies spécifiques adaptées aux différents types de peau. De plus, nous accordons le plus possible la priorité à des ingrédients de producteurs locaux, selon moi un gage de fraîcheur et de qualité.

Avez-vous un ingrédient fétiche?
La carotte sauvage du Québec. Elle est sucrée, elle donne de l’éclat, et c’est l’amie de la peau.

Quel est votre objectif, avec Mission France?
Me faire des contacts. Mon rêve serait d’avoir un jour un point de vente aux Galeries Lafayette. Mais avant d’y arriver, je dois me faire un nom là-bas, en commençant par exemple par les magasins parisiens de la chaîne Naturalia. Je veux prouver qu’au Québec, nous avons des produits de grande qualité fabriqués avec des ingrédients de chez nous.

Quels produits projetez-vous d’ajouter 
prochainement à la gamme?
Nous aimerions développer une ligne maquillage. Nous avons beaucoup de demande, mais ça nécessite beaucoup de recherche, de développement et aussi de financement. Nous ne lançons aucun produit sans être absolument sûrs de la qualité. C’est mon côté perfectionniste! Évidemment, ils seraient fabriqués ici, car je veux créer de l’emploi et, surtout, contrôler la qualité.

Le meilleur vendeur de Bioéternel est la crème anti-âge jour et nuit Immortelle (52$), qui est préparée à partir d’un mélange de plantes raffermissantes et régénératrices. «J’ai des clientes qui en sont accros», témoigne Sophie Généreux.

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!