Dix événements et cinq ans plus tard, Fashion Preview, la semaine de mode des créateurs montréalais, déménage dans l’Édifice Wilder.

Les défilés de la semaine prochaine – les billets sont actuellement en vente – promettent de mettre de l’avant le talent de designers émergents tels que Robert Atelier, Martel et MarkAntoine.

Des boutiques éphémères permettront aussi d’aller à la rencontre de quelques créateurs d’accessoires triés sur le volet. Aujourd’hui, Métro en présente quatre qui se démarquent tout particulièrement.

J3L Lingerie
Ce n’est pas nécessairement dans le design que J3L se distingue (bien que les modèles soient très jolis et féminins à souhait), mais bien par son approche inclusive. Ainsi, les pièces sont toutes offertes en neuf tailles, de Délicate (0-2) à Nice & Curry (36-38). «Montrez votre corps, aimez votre corps, acceptez votre corps, peu importe votre taille!» C’est là le message que souhaitent véhiculer les fondatrices, Jeanne Lebel et Laurence Lafond, notamment grâce à d’inspirantes photos dénuées de préjugés, à voir sur le compte Instagram de la marque.

Il sera possible d’acheter les pièces de la deuxième collection de la marque en prévente du 9 au 11 octobre à l’Espace Wilder.

Fumile Chapelier
Un ex-joueur de soccer et une créative au style sûr ont mis leurs talents en commun, le printemps dernier, avec la fusion de leurs marques respectives, Fumile Chapelier et Sass Création. Résultat : des chapeaux et des casquettes hauts en couleur toujours confectionnés à la main par Alex Surprenant et Mélodie Lavergne, mais aussi un atelier-boutique ayant pignon sur la rue Amherst. Un événement spécial en vue? Les deux designers offrent aussi leurs services pour de la création sur mesure.

La marque présentera des modèles exclusifs dans le cadre du défilé de MarkAntoine, le jeudi 11 octobre à l’Espace Wilder. La boutique est situé au 1863, rue Amherst.

Nina.Nanas
D’origine franco-espagnole, Nina Janvier a élu domicile de ce côté-ci de l’Atlantique en 2014 pour se perfectionner à l’École de joaillerie de Montréal. Depuis, elle a développé sa propre griffe, une collection de bijoux audacieuse et élégante faite d’or, d’argent et de laiton qu’elle fabrique à la main dans son petit atelier montréalais.

Il sera possible de voir (et d’acheter en prévente) la toute nouvelle collection 
de la marque, appelée Dada, du 9 au 11 octobre 
à l’Espace Wilder.

Guillotine
L’artiste Danniel Oickle crée des nœuds papillon pour hommes et femmes à partir d’un amalgame ingénieux de polymère et de soies recyclées. D’ailleurs, la marque a remporté un prix Phénicia, récompensant l’innovation, en 2016. Fabriquée à la main, sa collection, qui comprend aussi des colliers, des boucles d’oreilles et des accessoires pour les cheveux aux couleurs vibrantes, permet de donner une seconde vie à des cravates de soie haut de gamme. De l’art bien pensé!

Il sera possible de voir les créations de Danniel Oickle du 9 au 11 octobre à l’Espace Wilder.

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!